Braulio Rodríguez Plaza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Braulio Rodríguez Plaza
Image illustrative de l’article Braulio Rodríguez Plaza
Mgr Rodríguez Plaza
Biographie
Naissance (76 ans)
à Aldea del Fresno (Espagne)
Ordination sacerdotale par le
card. Enrique y Tarancón
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Tagliaferri
Dernier titre ou fonction Archevêque de Tolède (Espagne)
Archevêque de Tolède
Primat d'Espagne
Archevêque de Valladolid
Évêque de Salamanque
Évêque de Osma-Soria

Signature de Braulio Rodríguez Plaza

Blason
«No me avergüenzo del Evangelio» (Rm 1,16)
(« Je n’ai point honte de l’Évangile »)
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Braulio Rodríguez Plaza, né le à Aldea del Fresno, Communauté de Madrid en Espagne, est un évêque catholique espagnol, archevêque émérite de Tolède depuis 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le pour le diocèse de Madrid par le cardinal Vicente Enrique y Tarancón, alors archevêque de Madrid, après avoir lui-même été archevêque de Tolède.

Comme prêtre, il exerce différents ministères paroissiaux et comme professeur au séminaire diocésain de Madrid.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le , Jean-Paul II le nomme évêque de Osma-Soria dans la région de Castille-et-León. Il est consacré le 20 décembre suivant par Mgr Mario Tagliaferri alors nonce apostolique en Espagne.

Il est transféré à Salamanque le puis à Valladolid dont il devient archevêque le . Benoît XVI le nomme archevêque de Tolède et primat d'Espagne le [1] où il succède au cardinal Antonio Cañizares Llovera appelé à Rome pour prendre la direction de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

Le pape François accepte sa démission le 27 décembre 2019, et nomme Mgr Francisco Cerro Chaves pour lui succéder sur le siège de Tolède[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette nomination fait de lui un candidat probable à la barrette de cardinal lors d'un prochain consistoire
  2. Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le 28 décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]