Brassens par Brassens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brassens par Brassens
Auteur Loïc Rochard
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai, Biographie
Éditeur Le Cherche midi
Collection Autoportrait
Date de parution 13 mai 2005
Nombre de pages 270
ISBN 274910405X
Chronologie

Brassens par Brassens est une étude sur les déclarations et les interviews du chanteur Georges Brassens écrit par Loïc Rochard avec une préface de René Fallet.

Introduction[modifier | modifier le code]

De ses débuts chez Patachou en 1952 jusqu'à sa mort en 1981, si Brassens a beaucoup chanté, il a aussi beaucoup parlé. Loïc Rochard a méticuleusement repris toutes ses déclarations et nous en livre ici son analyse.

Brassens n'aimait pas beaucoup parler en public ou répondre à des interviews et cette initiative n'en a que plus de valeur. Il est tour à tour le libertaire adversaire de l'ordre établi, homme de tolérance antimilitariste, luttant contre la guerre et la violence, moraliste solidaire tout en restant sur son quant-à-soi, provocateur bien sûr qui n'allait pas sans une grande tendresse, mélancolique parfois et rabelaisien toujours.

Autoportrait attachant, « autoportrait imprévu » précise la présentation, entre une certaine rudesse et son immense tendresse, ses provocations calculées et son sens de l'auto dérision, c'est un Brassens qui apparaît sous de multiples facettes. Il est dépeint tout à tour en jeune chahuteur, en chanteur mal à l'aise, suant et bougonnant, en amoureux 'des bancs publics' jouant avec le langage, tolérant, libertaire et antimilitariste[1] moraliste aussi même s'il s'en défendait, un brin individualiste mais tout aussi solidaire, tout à la fois « solitaire et solidaire » selon la formule d'Albert Camus[2], mélancolique parfois quand il évoque le passé et le temps qui passe[3] surtout dans les dernières années où il sentait peser la maladie qu'il raillait volontiers[4].

Présentation et synthèse[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir par exemple sa chanson Les deux oncles
  2. Voir le livre album écrit par sa fille Catherine Camus Albert Camus, Solitaire et Solidaire
  3. Voir par exemple sa chanson Le temps passé
  4. Voir dans son dernier album les deux chansons Trompe la mort et Le boulevard du temps qui passe

Liens externes[modifier | modifier le code]