Branko Pešić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pešić.
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Branko Pešić
Illustration.
Fonctions
Maire de Belgrade
Prédécesseur Milijan Neoričić
Successeur Živorad Kovačević
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Zemun, Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes
Date de décès (à 63 ans)
Lieu de décès Zemun
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie République fédérative socialiste de Yougoslavie
Nationalité Yougoslave
Parti politique Ligue des communistes de Yougoslavie
Diplômé de la Faculté de droit de l'université de Belgrade
Profession Travailleur social et politique

Branko Pešić
Maires de Belgrade

Branko Pešić (en serbe cyrillique : Бранко Пешић ; né le à Zemun et mort le à Zemun) était un homme politique yougoslave et serbe. En tant que Partisan communiste, il a participé à la lutte de libération nationale de la Yougoslavie pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1964 à 1974, il a été président de l'assemblée municipale de Belgrade (maire).

À l'époque de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, il a notamment été décoré de l'Ordre du Héros du travail socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Branko Pešić est né le à Zemun, où il effectua ses études élémentaires et secondaires ; dès le lycée, il rejoignit le mouvement de la jeunesse révolutionnaire et devint membre de la Ligue de la jeunesse communiste de Yougoslavie (en serbe : Savez komunističke omladine Jugoslavije ; en abrégé : SKOJ). Après le lycée, Branko Pešić suivit les cours de la Faculté de droit de l'université de Belgrade.

En 1941, après la Guerre d'avril et l'occupation du Royaume de Yougoslavie par les puissances de l'Axe, il abandonna ses études et rejoignit le Mouvement de libération nationale. Il organisa alors des opérations de sabotage contre l'occupant à Zemun et dans sa région. Avec les Partisans communistes des brigades de la Voïvodine, il passa en Bosnie. En 1942, il devint membre du Parti communiste de Yougoslavie (KPJ) et fut alors commissaire politique de son bataillon et commandant d'une zone militaire.

Après la libération de la Yougoslavie, il étudia à l'école supérieure de sciences politiques Đuro Đaković et exerça diverses fonctions en tant que travailleur social et politique. Il devint membre et secrétaire du comité du parti communiste de Zemun, secrétaire du comité la Ligue de la jeunesse communiste de Yougoslavie (SKOJ) à Zemun, membre du comité du SKOJ pour la ville de Belgrade, membre et secrétaire du comité municipal de la Ligue des communistes de Yougoslavie et président du conseil municipal de la Ligue socialiste des travailleurs de Yougoslavie (Socijalistički savez radnog naroda Jugoslavije ; en abrégé : SSRN) à Belgrade.

Branko Pešić fut également membre du bureau du comité central des Jeunesses socialistes de Serbie, président de l'assemblée municipale de Zemun (1955-1958), instructeur au comité central de la Ligue des communistes de Serbie, secrétaire au commerce du gouvernement exécutif de la République socialiste de Serbie, président de l'assemblée municipale de Belgrade (19641974) et vice-président de la République socialiste de Serbie.

Il fut élu plusieurs fois à l'Assemblée nationale de la République socialiste de Serbie et à l'Assemblée de la République fédérative socialiste de Yougoslavie.

Branko Pešić est mort le à Zemun.

Maire de Belgrade[modifier | modifier le code]

Branko Pešić fut l'un des maires de Belgrade les plus populaires[réf. nécessaire]. Pendant son mandat ont été construites de nombreuses infrastructures, comme la Mostarska petlja (« l'échangeur de Mostar »), le pont de Gazela ou le tunnel de Terazije. Des projets ambitieux ont vu le jour, comme la Jonction ferroviaire de Belgrade (Beogradski železnički čvor), avec la construction de la nouvelle gare de Belgrade Centre, ou le métro de Belgrade.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Branko Pešić a reçu la médaille commémorative des partisans 1941 et, entre autres distinctions, il a été décoré de l'Ordre du Héros du travail socialiste.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jugoslovenski savremenici : ko je ko u Jugoslaviji. Hronometar, Belgrade, 1970.