Brandebourg-sur-la-Havel (camp de concentration)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camp de concentration de Brandebourg-sur-la-Havel
Présentation
Type Camp de concentration
Gestion
Utilisation originelle Établissement pénitentiaire
Date de création Août 1933
Date de fermeture Février 1934
Victimes
Nombre de détenus Entre 1 000 et 1 200
Morts 9 772
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Brandebourg
Localité Brandebourg-sur-la-Havel
Coordonnées 52° 24′ 39″ nord, 12° 33′ 02″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Camp de concentration de Brandebourg-sur-la-Havel

Le camp de concentration de Brandebourg-sur-la-Havel a fonctionné d'août 1933 à février 1934 dans un vieux pénitencier de la rue de Neuendorf (Neuendorfer Straße). Il a fonctionné entre le 8 février 1940 et octobre 1940 en tant que centre d'euthanasie dans le cadre du programme Aktion T4.

Camp de concentration[modifier | modifier le code]

Les plus vieux bâtiments de ce qui avait été un pénitencier dataient de 1790. Depuis 1820, ce lieu était un établissement pénitentiaire de l'État prussien. Les conditions sanitaires y étaient tellement mauvaises qu'en 1931 une nouvelle prison avait été construite dans le quartier de Görden et que le vieux pénitencier avait été fermé.

Ont été internés dans ce camp :

Au moins trois prisonniers (l'élue communiste Gertrud Piter ainsi que Otto Ganzer et Georg Ziersch tous deux également communistes) y ont été torturés à mort.

Pour Noël 1933, entre 300 et 500 prisonniers ont été libérés. Le camp a été progressivement fermé à partir du 31 janvier 1934 et les détenus ont été déportés dans les camps de Lichtenburg, Papenburg et Oranienburg. Les derniers convois ont quitté le camp le 2 février 1934.

Centre d'euthanasie[modifier | modifier le code]

Le camp a plus tard été utilisé dans le cadre du programme Aktion T4.

9 772 individus y ont été tués durant ce programme d'élimination de handicapés mentaux ou physiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]