BrainGate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Schéma d'une interface neuronale directe

BrainGate est un système d'implants neuronaux mis au point par la société de bio-technologie Cyberkinetics en 2003, en collaboration avec le département de Neurosciences à l'Université Brown.

Applications[modifier | modifier le code]

L'appareil a été conçu pour aider ceux qui ont perdu le contrôle de leur membres, ou d'autres fonctions corporelles, comme les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou une lésion de la moelle épinière. La puce, qui est implantée dans la cerveau, surveille l'activité cérébrale chez le patient et convertit l'intention de l'utilisateur en commandes informatiques.

En pratique[modifier | modifier le code]

La puce utilise une centaine d'électrodes chacune épaisse comme un cheveu, qui réagissent à la signature électromagnétique des neurones dans certaines régions spécifiques du cerveau, par exemple la zone qui contrôle les mouvements du bras.

L'activité est traduite en signaux électriques qui sont ensuite envoyés et décodés à l'aide d'un programme, qui peut bouger soit un bras robotisé soit un curseur informatique. Selon le site de Cyberkinetics, trois patients se sont fait implanter un système BrainGate. L'entreprise a confirmé qu'un des patients (Matthew Nagle) a subi une dégradation de la moelle épinière et qu'un autre a contracté un état de sclérose latérale amyotrophique avancé.

En plus d'une analyse en temps réel des modèles neuronaux pour relayer un mouvement, le système BrainGate est aussi capable d'enregistrer des données électriques pour des analyses ultérieures. Une potentielle utilisation de cette fonctionnalité serait d'étudier les modèles de saisie chez un patient atteint d'épilepsie.

BrainGate recrute actuellement des patients avec un panel de maladies neuromusculaires et neurodégénératives pour des essais cliniques dans les États-Unis

Voir aussi[modifier | modifier le code]