BrailleNet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
BrailleNet
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
Fondation
Fondation 1998
Identité
Président Dominique Burger
Site web www.braillenet.org

BrailleNet est une association loi de 1901 française. La mission de l’association est dédiée à l’accessibilité numérique en faveur de toutes les personnes  qui, du fait d’un handicap, n’ont pas accès aux services et outils numériques.

BrailleNet est membre du World Wide Web Consortium (W3C) depuis 2010 et participe au Education & Outreach Working Group (EOWG) de la Web Accessibility Initiative du World Wide Web Consortium (W3C)[1]. BrailleNet est membre du Consortium Daisy depuis 2003 et membre fondateur de Daisy France en 2010. Elle est également membre de la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (CFPSAA) depuis 2010.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Créée en 1998, elle regroupe 25 personnes morales (associations, établissements d'enseignement, organismes de recherche, sociétés industrielles) [2] :

  1. pour la mise en place dans les écoles, les universités et les centres de formation intégrant des personnes handicapées visuelles, de moyens leur permettant d'accéder à Internet,
  2. pour développer et/ou adapter les supports d'enseignement accessibles sur le web,
  3. pour coordonner les initiatives des établissements d'enseignement et des associations participant au projet,
  4. pour encourager les développements et/ou adaptations de logiciels et matériels adaptés aux personnes handicapées visuelles pour l'accès à Internet,
  5. pour développer l'accessibilité des contenus sur le web par des actions de formation.

Missions[modifier | modifier le code]

Développer l'accessibilité du web[modifier | modifier le code]

Dès sa création, BrailleNet a développé des ressources et services pour la mise en œuvre effective de l’accessibilité numérique :

  • Création du référentiel AccessiWeb en 2003, un écosystème complet et légitime composé de critères d’accessibilité des sites web et basé sur des recommandations internationales
  • Animation d’une communauté de plus de 500 experts certifiés AccessiWeb et actualisation du référentiel
  • Organisation de formations à l’accessibilité numérique à destination des contributeurs, rédacteurs et développeurs
  • Labellisation de sites web (135 en octobre 2014)

En 2014, BrailleNet a réalisé l'étude "Ce que les sites Web publics nous disent de leur accessibilité" avec l'Université Pierre et Marie Curie et plusieurs experts. Cette étude visait à fournir des données objectives sur lesquels fonder les mesures correctives nécessaires. 600 services de communication en ligne de l’État, ministères, conseils régionaux, conseils généraux, préfectures, communautés d'agglomérations, mairies ont été examinés[3].

En 2014, en coopération avec BrailleNet et dans le cadre d’une collaboration avec le Ministère de la culture et de la communication, Tosca consultants et PixFL ont conduit une étude de l’accessibilité numérique des portails de bibliothèque. Celle-ci illustre de manière concrète les difficultés que rencontrent des internautes en situation de handicap lors de l’utilisation de certains sites web de bibliothèque [4].

Label et centre de ressources AccessiWeb[modifier | modifier le code]

AccessiWeb est un label et un centre de ressources pour l'accessibilité du Web[5].

Le « certificat d’accessibilité AccessiWeb » est décerné par l’association BrailleNet, sur demande de leurs responsables, aux sites Web respectant l’un des trois niveaux d’accessibilité (bronze, argent, or) propres à un référentiel inspiré des directives d’accessibilité des contenus Web (WCAG) du W3C[6]. En octobre 2014, on recensait 135 labellisations.

Vers une méthode d'application de WCAG[modifier | modifier le code]

L'association devient membre du W3C début mars 2010. Elle a été choisie le 8 janvier 2009 par le W3C pour coordonner les travaux de traduction en français des Règles pour l'accessibilité des contenus Web (WCAG) 2.0[7]. La traduction française agréée par le W3C a été publiée le 25 juin 2009[8].

En France, une première version du référentiel AccessiWeb a servi de base au « Référentiel accessibilité des services Internet de l’administration » adopté entre 2004 et 2007 par l’Agence pour le développement de l’administration électronique (ADAE). Par la suite, après l'adoption en 2009 du référentiel général d'accessibilité pour les administrations (RGAA) par la direction générale de la modernisation de l'État, une nouvelle version du référentiel Accessiweb permet de certifier la conformité au nouveau standard WCAG 2.0 du W3C et au RGAA[9].

Le nouveau RGAA, sera entièrement basé sur le référentiel Accessiweb HTML5/ARIA publié par BrailleNet en décembre 2013. BrailleNet participe au groupement d’experts sélectionné pour accompagner la DISIC sur ce chantier, avec Smile, Meanings, ACS Horizons, Qelios et V-Technologies[10].

Vers une méthode d'application d'ATAG[modifier | modifier le code]

Ce référentiel AccessiWeb consacré à l'accessibilité des contenus Web est complété en 2009 par un « Référentiel AccessiWeb CMS 1.0 » reflétant l'approche du standard du W3C consacré aux recommandations pour les outils de production de contenu (ATAG) dans sa première version[11] .

Formation et expertise[modifier | modifier le code]

AccessiWeb contribue à la formation de personnels techniques intervenant dans la conception de sites accessibles[12] ainsi qu’aux échanges et réflexions dans ce domaine à travers le « Groupe de travail AccessiWeb »[13].

Environ 1500 experts ont ainsi été formés à l'accessibilité numérique (donnée 2014).

Favoriser l'accès à la culture, à l'éducation et à l'emploi[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque Numérique Francophone Accessible[modifier | modifier le code]

BrailleNet a initié et gère la BNFA (Bibliothèque Numérique Francophone Accessible) avec deux partenaires (le Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes et l'Association pour le Bien des Aveugles) depuis 2012.

En 2014, la BNFA comptait 2 600 lecteurs et près de 30 000 titres au catalogue. Plusieurs modes de lecture sont proposés: écoute (voix humaine et synthèse vocale), braille et gros caractères. Des livres de tous les genres sont disponibles: des grands classiques aux dernières parutions: romans, policiers, essais, littérature jeunesse, manuels scolaires, guides pratiques etc.

Des projets R&D sont menés par BrailleNet pour développer des outils et services afin de faciliter l’accès à la BNFA, développer la lecture sur mobile et personnaliser la lecture.

Ainsi le projet AcceSciTech, financé par l'Agence Nationale de la Recherche, permet de développer des outils visant à automatiser au maximum la production de documents scientifiques et techniques adaptés.

En septembre 2014, la BNFA a renouvelé l'opération "rentrée littéraire accessible" avec le concours du SNE (Syndicat National du Livre), du CNL (Centre National du Livre) et de la BNF (Bibliothèque Nationale de France)[14].

Serveur et bibliothèque Hélène[modifier | modifier le code]

Le serveur Hélène est un serveur Internet sécurisé permettant à des organismes producteurs de livres adaptés en braille ou en gros caractères de se procurer des fichiers sources fournis par des éditeurs[15].

La Bibliothèque Hélène est un service de prêt de livres numériques sur Internet[16].

Informer et sensibiliser aux enjeux de l'accessibilité numérique[modifier | modifier le code]

Forum européen de l'accessibilité numérique[modifier | modifier le code]

L'association BrailleNet organise annuellement le Forum Européen de l'Accessibilité Numérique, colloque concernant le potentiel des nouvelles technologies pour les personnes handicapées[17].

La prochaine et 9e édition du Forum aura lieu le 8 juin 2015 à la Cité des Sciences et de l’Industrie. Il aura pour thème principal « Le numérique pour un meilleur accès à la connaissance »[18].

BrailleNet est également sollicitée pour participer à des concertations. L'association prend position et tâche de faciliter les conditions techniques, juridiques et administratives de l’accessibilité numérique.

Actualités[modifier | modifier le code]

En 2014, l’État a adopté AccessiWeb comme référence pour la mise en conformité des sites web publics (RGAA 3.0.).

Les 22 et 23 août 2014, BrailleNet organisait le colloque "Des livres numériques accessibles ! Une chance pour des bibliothèques accessibles à tous" à l'occasion du congrès annuel de l'IFLA[19].

Le 6 novembre 2014, BrailleNet a participé à une Table Ronde sur le thème "Solidarités numériques", à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de l'AFNIC (Association française pour le nommage Internet en coopération) par Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]