Brahoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la langue brahouie. Pour le peuple brahoui, voir Brahouis.
Brahoui
Pays Pakistan, Afghanistan, Iran
Nombre de locuteurs 4 220 000[1]
Classification par famille
  • - langues dravidiennes
    • - langues dravidiennes septentrionales
      • - langues dravidiennes du Nord-Ouest
        • - brahoui
Codes de langue
ISO 639-3 brh
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF brh
Glottolog brah1256

Le brahoui (brahui en transcription anglaise, بروہی en alphabet arabe) est une langue parlée principalement dans le Balouchistan au Pakistan, mais aussi en Afghanistan et en Iran. Au Pakistan, elle est principalement utilisée sur le plateau du Kalat dans la région de Balouchistan. La plupart des locuteurs ne savent ni lire ni écrire la langue. Beaucoup sont bilingues et parlent aussi le baloutchi.

Origine[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant une langue dravidienne, elle a été fortement influencée par les autres langues parlées dans la zone et partage peu de vocabulaire avec les autres langues dravidiennes parlées dans le sud de l'Inde et le Sri Lanka. On a pensé autrefois que l'existence de la langue brahouie au Pakistan était un îlot survivant témoignant de la présence antérieure d'un substrat dravidien dans la civilisation de la vallée de l'Indus. Pour Bernard Sergent (Genèse de l'Inde), « les bases factuelles de cette opinion ont été ruinées dès 1987... En fait le brahoui a quitté tardivement, durant notre Moyen Âge, le nord-Ouest du Deccan pour s'installer au Baloutchistan, il ne peut donc plus constituer ni une preuve, ni un indice du caractère dravidophone des hommes qui vivaient au bord de l'Indus plus de 3 000 ans avant[2]. »

Pour David McAlpin, le sens de la migration serait l'inverse et il lie le brahoui à l'élamite, qui fut parlé en Iran, du début du IIIe millénaire au IVe siècle av. J.-C.[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ethnologue code « brh ».
  2. Bernard Sergent, Genèse de l'Inde, 1997, p.  129-130.
  3. Jacques Dupuis, Histoire de l'Inde, 2e éd., Éditions Kailash, 2005, p.38-39
  4. (en) David McAlpin, Elamite and Dravidian: Further Evidence of Relationship, Proceedings of the Sixth Annual Meeting of the Berkeley Linguistics Society, 1980, pp. 66-72

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]