Bradley Efron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bradley Efron est un statisticien américain né à Saint Paul dans le Minnesota le [1], professeur de statistiques à l'université de Stanford[2].

Il est célèbre pour avoir introduit les méthodes de rééchantillonnage dites méthodes de bootstrap[2],[3],[4],[5]. Ces méthodes ont la particularité d'utiliser la puissance de calcul des ordinateurs pour améliorer l'inférence statistique[6].

Il a créé le dé non transitif d'Efron[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Susan Holmes, Carl Morris et Rob Tibshirani, « Bradley Efron: A Conversation with Good Friends », Statistical Science, vol. 18, no 2,‎ , p. 268-281 (lire en ligne)
  2. a et b (en) Julian Champkin, « Bradley Efron », Significance (en), vol. 7, no 4,‎ , p. 178–181 (lire en ligne)
  3. (en) Gina Kolata, « Theorist Applies Computer Power To Uncertainty In Statistics », New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Daniel Wright, « Ten Statisticians and Their Impacts for Psychologists », Perspectives on psychological science, vol. 4, no 6,‎ , p. 587-597 (lire en ligne)
  5. (en) David Salsburg, The Lady Tasting Tea : How statistics revolutionized science in the twentieth century, Holt McDougal, , 1e éd. (ISBN 978-0805071344), p. 289
  6. Efron et Tibshirani 1991
  7. (en) Eric W. Weisstein, « Efron's Dice », MathWorld
  8. (en) The President's National Medal of Science: Recipient Details

Liens externes[modifier | modifier le code]