Brèche de Roland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brèche de Roland
Image illustrative de l’article Brèche de Roland
La brèche de Roland, vue depuis le côté français (nord) ; la silhouette de la personne dans le coin inférieur gauche de la brèche donne une idée de l'échelle.
Altitude 2 807 m[1]
Massif Massif du Mont-Perdu (Pyrénées)
Coordonnées 42° 41′ 27″ nord, 0° 02′ 01″ ouest[1]
PaysDrapeau de l'Espagne Espagne Drapeau de la France France
ValléeValle de Araza
(sud)
Cirque de Gavarnie
(nord)
Ascension depuis Gavarnie
Géolocalisation sur la carte : Aragon
(Voir situation sur carte : Aragon)
Brèche de Roland
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Brèche de Roland
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Brèche de Roland

La brèche de Roland est une trouée naturelle, large de 40 mètres et profonde de 70 mètres environ, s'ouvrant dans les falaises situées sur le pourtour du cirque de Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées. Située à une altitude de 2 807 mètres, elle joue le rôle d'un col de montagne qui marque la frontière entre l'Espagne et la France sur toute sa largeur.

Du côté français, la brèche de Roland peut être rapidement atteinte[2] depuis le refuge des Sarradets (situé à 2 587 m d'altitude).

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte topographique de la brèche.

La brèche de Roland fait partie de la ceinture du cirque de Gavarnie. Dans le sens nord-sud, elle marque la limite entre le parc national des Pyrénées, en France, et le parc national d'Ordesa et du Mont-Perdu, en Espagne ; elle est située :

D'après la carte IGN, son point bas (qui sert de passage) se trouve à 2 807 m d'altitude, et son point haut serait à 2 873 m, ce qui fait une indentation de 65 m environ.

Légende liée à la formation de la brèche[modifier | modifier le code]

Selon la légende, la brèche fut ouverte par Roland, le neveu de Charlemagne, alors qu’il tentait de détruire son épée Durandal en la frappant contre la roche à l’issue de la bataille de Roncevaux. Voyant qu'elle ne se cassait pas, il l'aurait envoyée de toutes ses forces dans la vallée et la légende dit qu'elle se serait plantée dans une falaise à Rocamadour dans le Lot, soit à environ 300 kilomètres en direction du nord-nord-est.

Comme le col de Roncevaux se trouve à environ 100 km plus à l'ouest dans la chaîne des Pyrénées, et en dépit de l'incertitude sur le lieu exact de la bataille, l'appellation est doublement poétique (le lieu n'est pas le bon et le geste est improbable).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. Moyennant environ 45 minutes d’ascension, pour un peu plus de 200 mètres de dénivelé.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :