Boy Capel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Boy Capel
Arthur Edward Capel.png
Portrait photographique (avant 1914).
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Joueur de polo, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Arthur Joseph Capel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Berthe Andrée A. E. Lorin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Bertha Capel (d)
Marie Henriette Teresia Capel (d)
Mary Josephine Lawrence Edith Capel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Diana Lister (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Anne Diana France Ayesha Capel (d)
June Mary Capel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Caricature de Capel dansant avec Coco Chanel (1913), par Sem.

Boy Capel, né Arthur Edward Capel[1] en et mort le , est un joueur anglais de polo, surtout connu pour sa relation pendant neuf ans avec Coco Chanel et son influence sur le style de celle-ci.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Brighton, dans le Sussex en Angleterre, Boy Capel est le fils d'Arthur Joseph Capel, négociant maritime britannique, et de Berthe Andrée A. E. Lorin, d'origine française (1856-1902). Son passé mystérieux a suscité de nombreuses rumeurs sur son compte, on le dit notamment fils naturel du banquier Pereire[2].

Homme de cheval — il a une écurie de polo — et d'affaires, il a bâti sa fortune dans les frets charbonniers, ce qui lui permet d'avancer à Coco Chanel les fonds nécessaires pour lancer ses premières boutiques, à Paris puis à Deauville. Ses blazers ont incité Chanel à intégrer une touche masculine dans ses créations vestimentaires.

En 1918, il épouse Diana Wyndham, née Lister (7 mai 1893-1983), fille de Thomas Lister, 4e baron Ribblesdale (en) et veuve du capitaine Percy Lyulph Wyndham (fils de George Wyndham et demi-frère d'Hugh Grosvenor, 2e duc de Westminster).

Pendant la première guerre mondiale, il est le conseiller secret de Clémenceau et l’éminence grise du gouvernement anglais en matière d’achats de guerre[3].

Capel meurt dans un accident d'automobile le 22 décembre 1919. Il est enterré avec les honneurs militaires complets à la cathédrale de Fréjus, le 24 décembre 1919[4].

Testament étonnant[modifier | modifier le code]

Peu avant sa mort, Capel rencontre un jeune érudit polonais, Joseph Retinger, lequel il inspire avec son discours fédéraliste naïf, propagateur du gouvernement mondial basé sur l'alliance franco-britannique [5]. Après la mort de Capel, le brillant Retinger devient son "héritier" politique.[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon thePeerage.com, c'est « Edward Arthur Capel », alors que Burke's Landed Gentry'' (18e et 19e éditions) et The Complete Peerage inscrivent « Arthur Edward Capel ».
  2. Colombe Pringle, « N° 4 - Coco Chanel : La double vie de la Grande Mademoiselle », sur L'Express,
  3. Pascal Louvrier et Eric Canal-Forgues, Paul Morand, p.146
  4. The Times, 24 décembre 1919, p. 10 : « Lord Rosslyn, telegraphing last night from St. Raphael, stated that Captain Arthur Capel, who was killed in an automobile accident on Monday, is being buried today at 2.30 p.m. at Frejus with full military honours. »
  5. M.B. Biskupski, "Spy, Patriot or Internationalist? The Early Career of Józef Retinger, Polish Patriarch of European Union," The Polish Review, vol. 43, no. 1, 1998, pp. 23-67.
  6. Joseph Retinger - Memoirs of an Eminence Grise, Sussex University Press/ Chatto & Windus, , 35-36 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]