Box (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Box
logo de Box (entreprise)

Création 2005 à Mercer Island (Washington), États-Unis
Fondateurs Aaron LevieVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Aaron Levie (PDG), Dylan Smith
Forme juridique publique (côtée au NYSE)
Action New York Stock Exchange (BOX)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Redwood City, Californie, États-Unis
Activité Collaboration, mobilité, partage sécurisé de contenus en ligne, plateforme
Produits Collaboration d'Entreprise
Site web https://www.box.com/fr_FR/home/

Chiffre d'affaires 506,1 millions de dollars (Année fiscale 2018)[2]

Box Inc (anciennement Box.net) est une entreprise américaine de partage de fichiers et de collaboration en ligne[3], fondée en 2005 et basée à Los Altos (Californie). Box propose aux entreprises une plateforme de partage de contenu, sécurisée et évolutive. Cette solution a été adoptée par plus de 280 000 entreprises clientes[4], dont Schneider Electric[5], Eurostar, Zodiac Pool Solutions, le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables, General Electric, AstraZeneca[6], Procter & Gamble[7] ou encore Oxfam[8].

Historique[modifier | modifier le code]

Aaron Levie, CEO et co-fondateur de Box

Box Inc a été fondée en 2005 à Mercer Island (Washington) par Aaron Levie[9] et Dylan Smith[10], deux amis d'enfance[11]. Parmi les investisseurs figure le milliardaire Mark Cuban[12] qui a apporté un financement en 2005. Box a ensuite effectué une première levée de fonds pour un montant de 1,5 million de dollars auprès du cabinet de capital-risque Draper Fisher Jurvetson en 2006[13].

Elle figure en 2007 dans la liste des "AO Top Private Companies"[14]. Fin 2007 l’entreprise réalise une deuxième levée de fonds pour un montant de 6 millions de dollars auprès d’US Venture Partners et Draper Fisher Jurvetson[13].

En 2010 elle a plus de 4 millions d'utilisateurs et a doublé son trafic dans les 12 derniers mois[15].

En 2011, elle est considérée comme une des sociétés les plus prometteuses, classée en 18e position par le magazine Forbes[16]. La même année l'entreprise effectue deux levées de fonds : une de 48 millions de dollars auprès notamment de Meritech Capital Partners, Andreessen Horowitz et Emergence Capital Partners, dont 10 millions de dettes auprès d'Hercules Technology Growth Capital[17], une autre de 81 millions menée notamment par SAP et Salesforce.com qui élève sa valorisation à plus de 600 millions de dollars[18].

À la mi-2012, Box a effectué une levée de fonds auprès de General Atlantic et de certains investisseurs historiques pour un montant total de 125 millions de dollars[19], valorisant ainsi Box entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars.

En 2013, avec 20 millions d'utilisateurs[20], Box est considéré comme leader par le Gartner MarketScope pour sa solution de synchronisation et de partage de fichiers[21].

Box enregistre régulièrement des pertes: cela s'explique par la forte compétition dans son secteur (notamment Google Drive, iCloud, OneDrive, EMC et Dropbox) et ses investissements marketing et commerciaux agressifs. Cette situation financière n’inquiète pas les investisseurs puisque 90 % des startups sont en déficit[22] : elles préfèrent créer un maximum de croissance pour capter un marché qui, plus tard, générera d’importants revenus.

En 2014 ses revenus s'élèvent à 124 millions de dollars contre 58,8 l'année précédente, tandis que ses pertes montent à 168 millions[23].

Le 23 janvier 2015, avec 32 millions d'utilisateurs [24], Box entre en cotation à la Bourse de Wall Street (New York Stock Exchange) au prix de 14 dollars par action, ce qui établit sa valorisation à 1,67 milliard de dollars alors que sa dernière levée de fonds montait à 2,4. Elle cherche à lever 201 millions de dollars pour faire face à ses dépenses. L'entreprise n'est toujours pas rentable mais ses revenus sont en très forte hausse (+70 % pour le dernier semestre 2014) et la croissance de ses dépenses ralentit[25].

En 2017 (année fiscale FY2018, finissant le 31 janvier 2018), Box a enregistré un chiffre d'affaires de 506 millions de dollars, en progression de 27% par rapport à l'année précédente.

Acquisitions[modifier | modifier le code]

Afin d’enrichir rapidement son offre, Box déploie deux stratégies : l’acquisition de startups proposant des applications ou services pertinents, ou les accords de partenariat avec de grosses entreprises parmi les leaders du marché.

Dans le domaine des acquisitions d’entreprises, on peut citer :

  • Increo Solutions en 2009[26] : la société développe des outils de collaboration et de visualisation de médias en ligne. Grâce à cette acquisition, Box ajoutera de nouvelles fonctionnalités à son offre (une visionneuse de contenu intégré, l’intégration de ces fichiers sur le web).
  • Folders en 2013[27] : cette application mobile française pour iPad et iPhone permet à Box d’améliorer l’accès mobile à ses services.
  • Streem en 2014[28], une start up qui propose un outil capable de monter un disque cloud sur un ordinateur, et d’y stocker des documents « streamés ».
  • Crocodoc en 2014[29], une entreprise ayant développé une technologie de visualisation HTML5.
  • MedXT en 2014[30], une start up proposant un service pour l'imagerie médicale
  • Subspace en 2015[31], start up spécialisée dans la sécurisation des terminaux personnels en entreprise (BYOD).

Alliances et partenariats[modifier | modifier le code]

  • Cisco (2014)[32] : le partenariat Cisco et Box améliore la collaboration sur les contenus dans Project Squared, application de collaboration professionnelle de Cisco.
  • Fin 2014, Box annonce une série de partenariats avec 19 entreprises, parmi lesquelles Symantec, Splunk, OpenDNS, Sumo Logic, Hewlett-Packard, Code Green Networks, Palo Alto Networks, dans le cadre d'une initiative globale dédiée à la sécurité intitulée Box Trust[33]. Chacun des partenaires apporte une brique à un écosystème visant à sécuriser l’accès des entreprises à leurs contenus, dans différents environnements.
  • Intégration à Office[34] : en 2014, Box annonce l’exploitation des API Microsoft pour intégrer son service de stockage en ligne dans la suite bureautique Office 365 et le service de messagerie Outlook.

Produits et solutions[modifier | modifier le code]

Box propose des services de stockage de fichiers en ligne, de partage sécurisé et de collaboration en ligne, pour quatre types de profils: particulier, starter, business et entreprise[35]. Selon le profil choisi, Box propose des options spécifiques, telles que le stockage illimité dans le cloud, la personnalisation de l’interface utilisateur aux couleurs de l’entreprise, d’administration des niveaux d’accès… Box est disponible sur ordinateur Apple ou PC, cependant aucun client pour Linux n'a été développé car cela ne fait pas partie des plans de box [36]. Sur mobile, il existe des apps pour Android, BlackBerry, iOS, WebOS et Windows Phone. Les solutions sont également intégrées à des applications tierces telles qu'Office 365, SharePoint, Google Apps, Salesforce et NetSuite. La société propose plus de 1 400 applications déjà intégrées à Box au travers de leur Bibliothèque d’applications tierces : OneCloud[37].

Box annonce régulièrement de nouveaux produits visant à optimiser et surtout sécuriser ses services aux entreprises. Ainsi début 2015 était annoncé EKM (Enterprise Key Management)[38], qui propose une protection accrue sur les clés de chiffrement. Ce service a depuis été renommé Box Keysafe.

Stratégie produit[modifier | modifier le code]

Spécialiste du stockage et de la collaboration en ligne, Box ambitionne de devenir le hub de contenu de référence pour toutes les entreprises. Pour cela, il enrichit son référentiel de documents en ligne d’outils professionnels : workflows, politiques de rétention des documents, agrégation et gestion des contenus[39]… Ces solutions permettent d’accompagner les projets de transformation digitale des entreprises, en misant sur la transformation de l’IT, le stockage cloud, la synchronisation et le travail collaboratif. Avec des solutions clés en main, adaptées aux nouveaux modes de travail (mobilité, collaboration…), Box permet également de faire face au « shadow IT » qui prolifère et qui dans la plupart des cas ne répond pas aux exigences de l’IT en matière de sécurité et peut être un gros facteur de risque pour l’entreprise.

À ces outils « génériques », destinés à tous types d’entreprises, Box ajoute depuis 2014 des packages spécifiques destinés à des marchés verticaux[40] : santé, distribution, médias. Ces solutions dédiées permettent par exemple aux acteurs du domaine de la santé d’échanger des informations sur un dossier particulier, ou d’y accéder en mobilité. Dans le domaine de la distribution, la solution misera sur les outils collaboratifs destinés aux vendeurs.

L’accès en mobilité[modifier | modifier le code]

Les offres Box accompagnent également une autre tendance forte : l’accès aux données en mobilité. Grâce à la disponibilité de Box pour mobile, l’utilisateur peut, depuis un smartphone – sous Androïd, Blackberry, iOS – ou une tablette, prévisualiser des contenus en haute qualité dans plus de 120 formats différents [41], accéder à tous ses contenus en ligne hébergés dans le cloud, collaborer sur un document en temps réel…

Différents systèmes sont mis en place pour sécuriser l’accès distant, comme la déconnexion à distance d’un appareil volé ou perdu, la possibilité de renforcer l’accès par un code secret. Ces fonctionnalités sont essentiellement destinées aux équipes sur le terrain, aux présentations chez un client, au télétravail. Box pour Mobile est ainsi utilisé par[41] Bechtel (plus de 16 000 employés et prestataires équipés), Nationwide Insurance, Sunbelt (2200 collaborateurs ont remplacé classeurs et papiers par un iPad équipé de Box).

La plateforme[modifier | modifier le code]

En décembre 2007, la société lance sa plateforme, Box Platform[42], permettant d’intégrer les contenus provenant de Box à d'autres applications et services web. Lors du lancement, la plateforme comptait déjà parmi les solutions de services en ligne: EchoSign, Autodesk, Scribd, Picnik, Twitter. Depuis, de nouveaux services ont été ajoutés à Box Platform, tels que NetSuite, Salesforce, Google Apps, FedEx, MindMeister, Fuze Meeting et bien d’autres. Début 2015, plus de 60 services Box Platform étaient disponibles.

Box propose différents outils qui optimisent l’utilisation des contenus depuis toute application ou sur tout terminal.

  • L’API Box Content invite les développeurs à intégrer les fonctionnalités Box aux systèmes existants. L’API prend en charge les aspects de sécurité (authentification unique, chiffrement de fichiers, autorisations granulaires…).
  • Les métadonnées Box permettent de définir, d’ajouter et de rechercher des champs personnalisés dans les contenus stockés sur Box. La recherche est ainsi facilitée. Grâce à l’API Box, les métadonnées et les contenus peuvent être connectés, envoyés ou partagés via toute application.
  • Avec Box View[43], Box simplifie l’interaction sur tout écran, en convertissant des documents PDF ou Office dans des formats adaptés à l’affichage Web ou sur mobiles.Box View repose sur un rendu vectoriel pour s’adapter à tout type d’écran sans altération de l’apparence, et accélère le chargement des fichiers.
  • Avec Box Embed, les entreprises peuvent intégrer des dossiers et des fichiers Box dans d’autres applications d’entreprises (Salesforce, NetSuite, Jive, etc.).

Fin 2014, Box annonçait que 45 000 développeurs travaillaient sur sa plateforme[44], pour créer des applications commerciales répondant aux besoins opérationnels des entreprises.

Box a également lancé son programme OpenBox Mobile en septembre 2009[45] : il permet aux développeurs de rendre accessible le contenu à des applications et services mobiles (par exemple iThoughts, iBlueSky, JotNot, IREC, Pixelpipe, Smart Recorder, Readdle, Kinoma…).

L'écosystème "One Cloud"[modifier | modifier le code]

Avec OneCLoud[46], lancé en 2012[47], Box propose un écosystème d'applications mobiles intégrées à Box : on y trouvait début 2015 plus de 1 200 applications partenaires, de différents éditeurs :

  • Pour Windows, Mac, web, iPad, iPhone, Android Phone ou Tablet, etc.
  • Dans des domaines variés comme le travail collaboratif, le CRM, la sécurité, la gestion de projet, l’impression, etc.
  • Gratuites ou payantes.

Par exemple :

  • iAnnotate et PDF expert permettent d’annoter des documents.
  • Documents to Go et GoFormz permettent de modifier et créer des fichiers et des formulaires.
  • DocuSign ou EchoSign gèrent la signature numérique des contrats.

Concurrents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Knowledge Graph, (graphe de connaissances), consulté le Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. Site [1], Résultats financiers 2015
  3. Article Collaboratif-Info, "Box muscle ses capacités collaboratives et dévoile une nouvelle offre", le 08/09/2014
  4. Article Le Figaro, "Aaron Levie, l'entrepreneur qui met la Silicon Valley en boîte", le 24/01/2015
  5. Article L'Usine Digitale, "Schneider Electric sécurise dans Box le partage de documents", le 14/06/2014
  6. Article BFM TV, "AstraZeneca choisit Box pour encourager tous ses employés à collaborer sur les contenus", le 27/01/2015
  7. Article Tech Crunch, "Box Scores A Big Enterprise Deal: 18,000 Procter & Gamble Employees Up In Clouds", le 07/07/2011
  8. Article Business Wire, "Oxfam adopte Box pour accéder aux contenus mobiles et faciliter la collaboration entre 90 pays", le 14/10/2014
  9. (en) Will Smale, « Aaron Levie: Not your typical multimillionaire », BBC News,‎ (lire en ligne)
  10. « Box.net lets you store, share, work in the computing cloud », sur Silicon Valley Business Journal (consulté le 19 février 2014)
  11. (en) Nick Leiber, « The Winning Young Entrepreneurs, 2009 », Bloomberg Business Week,‎ (lire en ligne)
  12. (en) « Aaron Levie: How Mark Cuban's advice kept me from making a horrible mistake », sur Bizjournals (consulté le 19 février 2014)
  13. a et b Article ItEspresso, "Le site de partage de fichiers Box.net ouvre sa version française", le 13/10/2008
  14. « The 2007 AlwaysOn Top 100 Private Companies », sur Scribd (consulté le 9 septembre 2020).
  15. (en) « Hottest Silicon Valley Startups (Updated 2019) - Lead411 », sur Lead411 (consulté le 9 septembre 2020).
  16. https://www.forbes.com/lists/2011/28/most-promising-companies-11_Box_9I3U.html
  17. (en) Leena Rao, « Enterprise Cloud Storage Platform Box.net Raises $48M From Andreessen Horowitz And Others », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  18. (en) Leena Rao, « Cloud Storage Platform Box.net Raises $81M From Salesforce, SAP At $600M-Plus Valuation », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  19. Article Tech Crunch, "Box Raises $125M To Target Global Growth And Large Enterprises, Round Led By General Atlantic", le 31/07/2012
  20. http://www.technologyreview.com/news/522081/the-continuous-productivity-of-aaron-levie/
  21. http://www.marketwired.com/press-release/-1758513.htm
  22. Article Netalaya, "Les Start-Up : Mythes et Réalités"
  23. (en) Alex Wilhelm, « Box Files For $250M IPO On Full-Year Revenue Of $124M, Net Loss Of $168M », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  24. « Cloud: Box fait ses premiers pas à la Bourse de New York à un cours déprécié », sur FrenchWeb, (consulté le 24 janvier 2015)
  25. (en) Jason Lemkin, « Box Will Hit $1 Billion In Revenues Before You Know It », TechCrunch,‎ (lire en ligne)
  26. Article Tech Crunch, "Box.net Acquires Increo Solutions To Expand Document Collaboration And Sharing", le 06/10/2009
  27. Article Le Monde Informatique, "Box rachète l'application mobile Folders", le 24/05/2013
  28. Article 01 net, "Box rachète un outil de streaming de fichiers", le 07/06/2014
  29. Article Box Help, "Box Announces the acquisition of Crocodoc", le 16/12/2014
  30. Article Clubic, "Box rachète MedXT et s'ouvre davantage au domaine médical", le 10/10/2014
  31. Article ZD Net, "BYOD : Box rachète Subspace", le 04/03/2015
  32. Article itrpress, "Cisco et Box s'associent pour améliorer la collaboration en entreprise", le 18/11/2014
  33. Article ZD Net, "Box lance Trust, un programme de sécurité avec 19 partenaires", le 10/12/2014
  34. Article ItEspresso, "Box – Microsoft : alliance stratégique dans le cloud collaboratif", le 16/07/2014
  35. (en) « Tarifs », sur Box.com (consulté le 24 janvier 2015)
  36. https://community.box.com/t5/Help-Forum/Sync-for-linux-environment/m-p/12544 , date: 2016-03-16
  37. Fiche Produit One Cloud, site Box
  38. Article Le Monde Informatique , "Avec EKM, Box verrouille le chiffrement des fichiers partagés", 11/02/2015
  39. Article L'informaticien, "Stockage cloud : Box vise les entreprises et la gestion de contenu" 21/10/2014
  40. Article Silicon.fr, "Box développe des offres pour les marchés verticaux", le 04/09/2014
  41. a et b Fiche Inve$tBrite, "Box for Mobile FR"
  42. Article ITespresso, "Le site de partage de fichiers Box.net ouvre sa version française"
  43. Article TechCrunch, "Box Unveils First Standalone Product And New API Pricing At Inaugural Dev Conference", 26/03/2014
  44. Article JDN, "Aaron Levie (Box) : La France est un marché clé pour nous", 17/10/2014
  45. Article CNET, "Box goes mobile with new OpenBox API" 10/09/2009
  46. Article TechCrunch, "Box OneCloud Brings 30-Plus Enterprise Applications To New Mobile, Cloud-Based Storage Platform" 28/03/2012
  47. Article ReadWrite, "Box Launches Its Own Enterprise Cloud Operating Ecosystem" 28/03/2012
  48. « Compare SugarSync », sur sugarsync.com (consulté le 9 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]