Bouzon-Gellenave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouzon-Gellenave
Bouzon-Gellenave
La motte féodale d’Esparsac
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Adour-Gersoise
Intercommunalité Communauté de communes Armagnac Adour
Maire
Mandat
Nicole Duclos
2016-2020
Code postal 32290
Code commune 32063
Démographie
Gentilé Bouzonnais - Bouzonnaise
Population
municipale
193 hab. (2017 en diminution de 0,52 % par rapport à 2012)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 19″ nord, 0° 01′ 50″ est
Altitude 150 m
Min. 101 m
Max. 200 m
Superficie 10,29 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Bouzon-Gellenave
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Bouzon-Gellenave
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouzon-Gellenave
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouzon-Gellenave

Bouzon-Gellenave (Boson e Gelanava en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bouzon-Gellenave est une commune de Gascogne située dans l'Armagnac entre Aignan et Termes-d'Armagnac. Le village s'étire sur les derniers coteaux qui précèdent la plaine des Landes de Gascogne. Par beau temps, on peut apercevoir la chaîne des Pyrénées.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bouzon-Gellenave[1]
Sorbets Bétous Sabazan
Fustérouau Bouzon-Gellenave Aignan
Termes-d'Armagnac Pouydraguin

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Bouzon-Gellenave se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Midour et le Petit Midour, affluents en rive gauche de la Midouze dans le bassin versant de l'Adour, traversent le territoire de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est une commune formée de quatre paroisses ayant fusionné au XIXe siècle, à savoir Bouzon, Gellenave, Mimort et Saint-Go.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? 1941
(révoqué)
M. Ducos ? Révoqué par le Gouvernement de Vichy[3]
2001 2014 Nicole Duclos[4] SE  
2014 9 mai 2016
(décès)
Jean-Pierre Tison DVD Retraité de l'enseignement
2016 En cours Nicole Duclos SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2017, la commune comptait 193 habitants[Note 1], en diminution de 0,52 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
151146172222588562539538524
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
523516504471518505546511457
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
422341301306285263246236213
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
190175181176167181192192193
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête : 1er dimanche de juillet[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le grand tumulus à Saint-Go.
  • L'église romane de Bouzon du XIIe siècle. Elle a été très remaniée. Son chevet circulaire est éclairé par trois fenêtres primitives en plein cintre et très étroites. Sa voûte en cul-de-four a été refaite au XIXe siècle.
  • L'église romane de Gellenave. Elle est située près du Midour, sur un verdoyant coteau. Elle possède un chrisme et abrite un mobilier classique.
  • La chapelle de Bouzonnet. Elle a été sauvée récemment des ruines. C'est une merveilleuse petite église de campagne du XIIe siècle. Elle est construite en grand appareil de pierre. Son chevet est semi-circulaire. Il est éclairé par une fenêtre axiale avec archivolte à damiers reposant sur des modillons sculptés. À l'intérieur, l'abside a conservé sa voûte en cul-de-four de pierre.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9619550z/f9.item.r=canton.zoom
  4. Site de la préfecture - fiche de Bouzon-Gellenave
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)