Boussouma (Sanmatenga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boussouma.
Boussouma
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre-Nord
Province Sanmatenga
Département Boussouma
Démographie
Population 10 018 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 13° 13′ 00″ nord, 1° 32′ 00″ ouest
Divers
Langues du Burkina Faso Français, Moré
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso

Voir la carte administrative du Burkina Faso
City locator 14.svg
Boussouma

Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso

Voir la carte topographique du Burkina Faso
City locator 14.svg
Boussouma
image illustrant une localité du Burkina Faso
Cet article est une ébauche concernant une localité du Burkina Faso.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Boussouma est une petite ville (officiellement encore un village) du département et la commune rurale de Boussouma dans la province du Sanmatenga et la région du Centre-Nord au Burkina Faso. En 2012, le village comptait 10 018 habitants.

Géographie et démographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 80 kilomètres au nord de Ouagadougou.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Issaka Isidore Ouédraogo est le premier maire élu de la commune de Boussouma sous la bannière politique du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), parti au pouvoir.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Boussouma est jumelée à la ville française de Saint-Jean-de-Braye depuis 1991. Cette coopération a permis la mise en place à Boussouma de nombreuses infrastructures socio-économiques. Actuellement, un projet d'assainissement est en cours, avec la réalisation de latrines dans le village.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Le village compte plusieurs écoles et un collège. Un centre populaire de loisirs a été construit.

Santé[modifier | modifier le code]

Une maternité de 10 lits a été construite.

Économie[modifier | modifier le code]

Des ateliers féminins s'occupent de différents métiers traditionnels : couture, teinture, savonnerie, moulin à mil[1]. Une menuiserie est également présente, deux menuisiers y travaillent. L'agriculture est également importante dans la commune.

Culture[modifier | modifier le code]

D'importantes fêtes coutumières du royaume[Lequel ?] s'y déroulent chaque année et drainent d'énormes foules. Ces fêtes sont des occasions uniques pour l'expression d'une culture singulière séculaire ; les regalia du pouvoir royal sortent à ces occasions. On peut notamment citer la fête du Naab Kitoiga (la plus importante du royaume traditionnel de Boussouma) qui se déroule chaque année fin novembre ou début décembre. Tous les chefs de cantons et de villages relevant directement de l'autorité du roi, ainsi que toutes les couches sociales et traditionnelles renouvellent à l'occasion leur allégeance. Des réjouissances populaires et un gigantesque marché accompagnent cette fête.

Le village compte un artiste sculpteur, venu sculpter un arbre à Saint-Jean-de-Braye (France).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]