Bourse de Kuala Lumpur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Bourse de Kuala Lumpur est un établissement résultant de la création par les autorités locales en 1976 d'une Bourse des valeurs pour les seules sociétés malaises.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux années 1970, il existait une Bourse fonctionnant à la fois pour les entreprises de Singapour et pour les sociétés malaises. Le nouvel établissement s'est créé dans le sillage du projet en 1973 de séparer son activité de celle de la Bourse de Singapour, afin de mettre sur pied une bourse indépendante[1].

Comme les autres bourses asiatiques, Kuala Lumpur bénéficie au début des années 1990 d'un afflux massif de capitaux étrangers'"`UNIQ--nowiki-00000004-QINU`"'2'"`UNIQ--nowiki-00000005-QINU`"' qui se retirent ensuite, déstabilisant la monnaie puis l'économie des pays[3].

La dévaluation de la roupie indonésienne, est alors suivie de celle du ringgit malais puis du peso philippin et des monnaies de Corée du Sud, Taïwan, Singapour et Hong Kong, avec la fin au système de change fixe ou quasi-fixe qui régnait depuis des décennies dans ces pays.

Article détaillé : crise économique asiatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "L'ASEAN de A à Z: Histoire, Géopolitique, Concepts, Personnages", par Kham Vorapheth" Editions L'Harmattan, 2012 [1]
  2. "Flux financiers et marchés émergents en Asie", par Pieter Van Dijk, dans Revue d'économie financière (1999) [2]
  3. "Globalisation in Question", par Paul Hirst et Grahame Thompson, seconde édition, Cambridge, Polity Press (1999), pp.134-162.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]