Bourse de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bourse de Berlin
logo de Bourse de Berlin
illustration de Bourse de Berlin

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Aktiengesellschaft (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Drapeau : Allemagne Berlin
Site web www.boerse-berlin.com

La Bourse de Berlin (Börse Berlin en allemand) est un marché financier régional allemand, distinct de la grande Deutsche Börse (issue pour sa part de la Bourse de Francfort) qui domine la finance germanique.

La Bourse de Berlin est l'un des plus anciens marchés financiers allemands puisqu'elle a été créée en 1685 par le Grand électeur Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg. Elle accueille d'abord la cotation des matières premières et des effets de commerce.

Elle mène en 2008 le projet Equiduct qui consiste à créer une nouvelle Bourse alternative (MTF) en Europe, concurrente des grands marchés boursiers (Euronext, Deutsche Börse, London Stock Exchange, etc.).

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1685 par un édit du Grand électeur Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg (Friedrich Wilhelm), la Bourse de Berlin est l'un des plus anciens marchés financiers d'Allemagne. Il a particulièrement souffert lors du grand krach causé par la crise bancaire de mai 1873. Puis l'Histoire des bourses de valeurs a vu la Bourse de Francfort devenir la première d'Allemagne. Les flux d'introductions en Bourse, entre 1897 et 1913, des entreprises dotées d’un capital social élevé indiquent qu'elles ont davantage tendance à demander la cotation à Berlin, alors que les 23 marchés boursiers régionaux alors en fonctionnement accueillent plus volontiers des petites et moyennes entreprises. Pourtant, il n'y a pas de concentration croissante des introductions en bourse sur Berlin, car plus l’entreprise est implantée loin d’un marché boursier, plus il semble aux investisseurs difficile de se renseigner sur elle[1].

Le projet Equiduct[modifier | modifier le code]

La Bourse de Berlin a pris le contrôle en 2007 du marché financier EASDAQ, tentative ratée des années 1990 pour créer un NASDAQ européen. À partir de l'outil technologique de l'EASDAQ, Equiduct, la Bourse de Berlin tente en 2008 de bâtir un nouveau marché boursier alternatif en Europe, de la catégorie des systèmes multilatéraux de négociation (multilateral trading facilities ou MTF), à l'instar de Chi-X ou Turquoise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Le 17e Congrès mondial d’histoire économique", par Jérémy Ducros, doctorant à l’EHESS et à l’École d’Économie de Paris [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]