Bourle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le jeu de bourles en Flandres de Rémy Cogghe (1911)

La bourle est un jeu de boules traditionnel du nord de la France, très pratiqué jusqu'au début du XXe siècle, mais toujours d'actualité aujourd'hui, en particulier dans la région de Lille. Une variante, la boule flamande, est également pratiquée, notamment à Hazebrouck et à Bailleul.

Principe[modifier | modifier le code]

La bourle se joue sur une aire cintrée, la bourloire, de 20 à 28 mètres de long sur 3 à 3,5 mètres de large, constituée, pour les plus anciennes, d'un mélange d'argile, de bouse de vache, de farine de seigle, de sel, de bière, et terminée aux deux extrémités par une fosse, ou cul. À 50 cm de chaque extrémité, un piquet ou un disque de cuivre de 3 cm de diamètre est enchâssé. C'est l'étaque, qu'il s'agit d'atteindre avec la bourle. La bourle est un gros disque en bois de gaïac ou de quebracho de 25 à 30 cm de diamètre et de 10 à 15 cm de largeur, pour un poids de 4 à 8 kg. Dans une variante tourquennoise les bourles pèsent environ 1 kg 800 et sont fabriquées dans du bois de noyer. Des bourles fabriquées dans un matériau plus moderne, le canévasite, (résine de synthèse), font leur apparition sur certaines bourloires. Les bourles sont dissymétriques, elles ont un côté fort et un côté faible.

Le jeu consiste à placer les bourles le plus près possible de l'étaque. Il se joue à deux ou par équipe de 3 ou 6 joueurs, chaque équipe disposant de 6 bourles. Chacune est dirigée par un commandant qui cherchera à placer ses bourles tandis que ses équipiers lanceront leurs bourles pour qu'elles constituent des obstacles afin de gêner l'équipe adverse.

En Belgique, ce jeu est pratiqué dans les villages des environs de Tournai - Mouscron. Le jeu peut s'appeler Boule ou Bourle ou Bourle carréaulé (par opposition au jeu de boule/bourle à la platine). Carréauler signifie faire rouler sa boule d'un côté à l'autre de la bourloire en alternance jusqu'à l'étaque.

La variante belge se joue avec des boules de 1 kg à 1 kg 800 et de +- 20 cm de diamètre, se joue par équipe de 4 ou 5 joueurs. Chaque joueur joue 2 boules.

Bourloires actuels[modifier | modifier le code]

Plusieurs bourloires sont encore en activité en Belgique dans le Hainaut occidental en 2011 : à Pottes (cafés Le Peuple et La Concorde), Hérinnes, Dottignies, Bailleul, Kain, Calonne, Antoing, Templeuve, Caseau.

En France, il existe encore une trentaine de bourloires dans le département du Nord, en particulier dans la région de Lille à Tourcoing, Wattrelos, Leers, Lys-lez-Lannoy, Toufflers, Mouvaux, Roncq, Wasquehal, Neuville-en-Ferrain, Ascq et Halluin et en Flandres, à Bailleul, Hazebrouck, Steenvoorde, Méteren et Godewaersvelde. Treize bourloires sont inscrites au titre des monuments historiques :

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bourloire du Cercle Saint-Louis », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Bourloire du Cercle Saint-Joseph », base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. « Bourloire du Cercle Saint-Paul », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. « Bourloire Saint-Christophe », base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. « Bourloire Saint-Charles », base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Bourloire Saint-Raphaël », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Bourloire Saint-Eloi », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Bourloire Notre-Dame de Consolation », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Bourloire La Concorde », base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Bourloire Saint-Louis », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Bourloire La Nouvelle Bourloire », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Café-bourloire du Cercle Saint-Paul », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Café-bourloire Le Carin », base Mérimée, ministère français de la Culture