Bourg-Murat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murat.
Bourg-Murat
Bourg-Murat.JPG

Vue surplombante de Bourg-Murat

Géographie
Pays
Coordonnées

Bourg-Murat est un village de l'île de La Réunion situé sur le plateau de la Plaine des Cafres, dans les Hauts de la commune du Tampon.

Labellisé Villages Créoles, il accueille la Cité du Volcan, un musée consacré au Piton de la Fournaise et aux autres volcans de la planète. Par ailleurs, l'observatoire volcanologique du piton de la Fournaise a également ses locaux à Bourg-Murat ainsi que l’un des cinq dépôts de munitions outre-mer dépendant, depuis la création de ce service en 2011, du service interarmées des munitions[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bourg-Murat se trouve dans le sud de l'île de La Réunion, à quelque kilomètres de la ville du Tampon. Le village est blotti dans la Plaine des Cafres.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bourg-Murat fut fondé par Auguste Murat[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

{{Auguste Murat donne son nom au bourg. Né le 15 octobre 1886 à la Ravine des Cabris, à Saint- Pierre (la Réunion), décédé le 20 décembre 1979 à Saint-Denis. Marié à Cazilda née Burel, il eut 15 enfants. Il est surnomé le sheriff de la Plaine. À 16 ans, il ouvre une école à la Plaine des Cafres, à Bois-Court, sur la commune du Tampon et un peu plus tard un petit commerce à la Ligne des 400 avant de s’agrandir au 23e km où il a exploité une propriété agricole en faisant de l’élevage en complément. Il a organisé un service régulier de diligences entre le Tampon et la Plaine des Palmistes, avec relais chez lui à la Plaine des Cafres qui a donné naissance à l’Hôtel du Bon Accueil. Puis il quitte le Tampon pour Saint-Denis où il ouvre un commerce après avoir morcelé ses terres de la Plaine des Cafres qu’il a distribué à une cinquantaine de familles qui donneront naissance au petit bourg devenu Bourg Murat. [3]}}

Démographie[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le village possède une école primaire publique. Il n'y a ni collège ni lycée.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie du village, bien qu'étant surtout basée sur l'agriculture, commence à s'ouvrir au tourisme.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Cité du Volcan.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Ministère de la Défense, « Arrêté PPRT signé le 2 mai 2013 », sur Direction de l’environnement, de aménagement et du logement de La Réunion, (consulté le 15 juin 2014)
  2. Henri Murat, Allons battre carré: souvenirs de l'Île de la Réunion et d'ailleurs, Azalées éditions, 2005, p. 226
  3. http://www.reunionnaisdumonde.com/spip.php?article13891

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :