Bourbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bourbonne
Illustration
La Bourbonne telle qu'elle est signalée dans sa traversée du bourg de Lugny (place de l'Abreuvoir).
Caractéristiques
Longueur 13,6 kmVoir et modifier les données sur Wikidata
Bassin collecteur Rhône
Régime pluvial
Cours
Source La source des Eaux bleues
· Localisation Lugny
· Altitude 220 m
Confluence Saône
· Localisation Montbellet (hameau de Saint-Oyen)
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Saône-et-Loire
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

La Bourbonne, rivière de Saône-et-Loire, est un affluent de la rive droite de la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Prenant sa source à Lugny au pied de la montagne du Château, cette rivière qui coule d'ouest en est traverse successivement le territoire des communes de Lugny et de Montbellet.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Bourbonne se jette dans la Saône près du hameau de Saint-Oyen (Montbellet), après avoir reçu les eaux :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Les communes appartenant à son bassin versant sont ainsi au nombre de neuf[1] :

Histoire[modifier | modifier le code]

La Bourbonne, photographiée à Lugny près du moulin Guillet (ou Chevalier).

L'eau de la Bourbonne – rivière qui présente la particularité d'être en partie « souterraine » dans sa traversée du bourg de Lugny – actionnait autrefois les roues d'une douzaine de moulins, ce qui fait de cette rivière l'un des premiers cours d'eau de Saône-et-Loire par la densité de ses moulins[2]. Citons, parmi les principaux, le moulin Burdeau, le moulin Vallerot, le moulin Brûlé[Note 1] et le moulin Guillet[Note 2] sur le territoire de la commune de Lugny, le moulin des Essarts, le moulin Jouvent et le moulin Bourbon sur celui de Montbellet.

La source de cette rivière – dite « source des Eaux bleues », coulant au pied de la montagne du Château – alimentait autrefois en eau les fossés du château de Lugny.

L'une des rues du bourg de Lugny porte le nom de cette rivière (rue de Bourbonne)[Note 3].

Pêche[modifier | modifier le code]

La Bourbonne, domaine privé ouvert à la pêche, relève, pour la 1re catégorie, des Amis de la Bourbonne (Lugny), l'une des soixante-dix associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA) regroupées au sein de la fédération de pêche de Saône-et-Loire[3].

Aménagement[modifier | modifier le code]

Courant 2022, à l'initiative de la communauté de communes Mâconnais-Tournugeois, seront réalisés des travaux visant à restaurer la rivière dans sa traversée du bourg de Lugny, avec pour objectif d'assurer la continuité écologique permettant de garantir le passage des poissons et des sédiments. Ces travaux viseront notamment à supprimer les ouvrages transversaux (seuils) et à diversifier les écoulements par la mise en place de banquettes végétalisées.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Également dénommé moulin de la Maigrette, visible sur le cadastre Napoléon de 1809 mais dont il ne reste pas de trace.
  2. Devenu moulin Chevalier dans la seconde moitié du XXe siècle.
  3. Nom qui lui a été attribué dans le 2e quart du XIXe siècle, période au cours de laquelle furent nommées l'ensemble des voies publiques desservant les habitations du bourg de Lugny.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Jacques Coffigny, Bourbonne : le contrat de rivière, bulletin municipal de Lugny pour l'année 2009, pp. 14-15.
  2. Source : Pierre Ponsot, Cartographie des moulins de Saône-et-Loire au 19e siècle, revue « Images de Saône-et-Loire » n° 63 (automne 1985), pp. 5-7.
  3. Association qui a également compétence sur quatre autres cours d'eau : l'Ail, le ruisseau de Bissy, l'Ognon et La Gravaise. Source : site internet de la fédération de pêche de Saône-et-Loire (page consultable à l'adresse : https://www.peche-saone-et-loire.fr/federation/les-aappma/lugny-les-amis-de-la-bourbonne).
  4. Coût : 142 565,00 euros, financés pour moitié par l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse. Source : bulletin intercommunal de la communauté de communes Mâconnais-Tournugeois de juin 2022 (page 7).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Lafarge et Paulette Berthaud, Lugny, mémoire de pierres, mémoire d'hommes, Bibliothèque municipale de Lugny, Lugny, 2006 (ISBN 2-9514028-1-3).
  • Léonce Lex, Notice historique sur Lugny et ses hameaux, Belhomme Libraire Éditeur, Mâcon, 1892.