Bouquenom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouquenom
Bouquenom
Hôtel de ville de Bouquenom
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Bas-Rhin
Arrondissement Neuf-Sarrewerden
Canton Bouquenom
Commune Sarre-Union
Statut ancienne commune
Code commune 67 434
Démographie
Population 2 189 hab. (1793)
Historique
Date de fondation Antiquité
Date de fusion 1794
Commune(s) d’intégration Sarre-Union

Bouquenom est une ancienne commune française ayant appartenu au département de la Moselle de 1790 à 1793 puis du Bas-Rhin du au .
À cette date, elle fusionne avec Neuf-Sarrewerden pour former Sarre-Union.

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bouquenom (Sarre-Union)
Schopperten Keskastel Vœllerdingen
Neuf-Sarrewerden (Sarre-Union) Bouquenom (Sarre-Union) Domfessel
Sarrewerden Rimsdorf

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En ce lieu, dit-on, le chef Bucco ou Burco, diminutif de Burckardt, aurait établi sa demeure sous les hêtres (unter den Buchen). Mais au temps des Gallo-romains s’élevait aussi tout près, au Wasserwald, un autel dédié à Bucius, une divinité éponyme de Mercure, le dieu des commerçants et des voyageurs[1]. Ce toponyme en -om est apparemment un cas isolé en Alsace et est plus fréquent en Moselle, cela particulièrement dans la zone linguistique du luxembourgeois: Macquenom, Dodenom, Cattenom, Manom.. Cette terminaison en -om a souvent remplacé d'anciens -heim, -hof/-hofen, -hoven/-howen. Ce qui est le cas pour les localités citées précédemment.
  • Anciennes mentions : Buckenheym, Bockenheim (VIIe siècle, 1178), Buckenheimensis et Bouchenheim (1539), Boucquenom (1756[2], 1758[3], 1840[4]), Bouquemont (1840[5]), Boucquenome.
  • En francique rhénan : Buckenum[6] et Buggenum. En allemand : Bockenheim[7] ou Buckenheim[8].
  • Sobriquet des habitants : Staenboeck[9] (boucs de pierre).

Histoire[modifier | modifier le code]

La prévôté de Bouquenom a fait partie du Bailliage d'Allemagne Lorrain[10]. Ce dernier fut supprimé en 1751.

L'archiprêtré de Bouquenom, division de l'archidiaconé de Sarrebourg, a fait partie du diocèse de Metz[11].

Était une enclave du royaume de France dans le Comté de Sarrewerden de 1766 à 1789. Puis devint en 1790 un chef-lieu de canton du District de Bitche de Moselle. Et finalement fut réuni au Bas-Rhin par un décret du 23 novembre 1793[12].

Bouquenom a ensuite fusionné avec Neu-Saarwerden (Ville-Neuve de Sarrewerden) en 1794 créant ainsi la nouvelle commune de Saar-Union francisé Sarre-Union après la première guerre mondiale.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bouquenom Blason D'azur, à la bande ondée d'argent marquant une rivière[13].
Détails
Dom Calmet et Durival, ainsi que Lionnois, décrivent les armoiries de cette localité de la même manière que Claude Charles[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[14]
1793
2 189

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1790 Reiterwald   membre du Conseil général de la Moselle[15]
8 août 1790 12 novembre 1790 Lepoire    
1790   Mathis    

Monuments[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

  • Le cormier de Sarre-Union, rue de la Poste n'existe plus[16].
  • Portail d'entrée du 1 rue du Presbytère, inscrit MH en 1934[17]
  • Porte sur rue et escalier du 1, anciennement 3, rue des Potiers, inscrite MH en 1934[18]
  • Porte sur cour (1560) du 9 Grand'Rue, inscrite MH en 1934[19]
  • Oriel de la façade du 37 Grand'Rue, inscrit MH en 1934[20]
  • Façade et toiture du 1, anciennement 5, rue des Tourneurs, inscrites MH en 1934[21]
  • Porte sur rue au 29 rue du Couvent, inscrite MH en 1934[22]
  • Porte et oriel au 6, rue du Couvent, inscrits MH en 1934[23]
  • Oriel (1620) de la façade sur rue au 25, Grand'Rue, inscrit MH en 1934[24]
  • Porte (1718) encastrée dans le mur de clôture du jardin de l'Hôtel de Ville, inscrite MH en 1934[25]
  • Oriel sur rue (inscrit MH en 1934) ; façades sur rue et sur cour de la maison Renaissance et de l'aile en retour sur la cour (inscrites en 1993) au 11, Grand'Rue[26]
  • Porte sur rue au 22 rue Frédéric-Fluher, inscrite MH en 1934[27]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Louis de l'ancien collège des jésuites[31].
  • Synagogue. La première fut construite en 1839, mais au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle fut ravagée et pillée, et l'immeuble fut endommagé par des tirs d'artillerie. Restaurée, elle fut inaugurée en 1950[32],[33]
  • Un cimetière juif, datant de la fin du XVIIIe siècle, profané à six reprises depuis 1945, en particulier en 1988, en 2001 et en 2015[34]. En février 2015, plus de deux-cent cinquante tombes ont été renversées et brisées[35]. Cet événement a provoqué une immense émotion en France, et la visite du chef de l’État, François Hollande, le 17 février 2015[36].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dagobert Fischer, Sarre-Union, Sarrewerden et leurs environs : histoire de l'ancien comté de Saarwerden et de la prévoté de Herbitzheim, Res Universis, Paris, 1993, 211 p. (ISBN 2-87760-950-2) (titre original : Histoire de l'ancien comté de Saarwerden et de la prévoté de Herbitzheim, 1877)
  • Georges Lévy et Valentin Ruch, « Bouquenom et ses environs à l'époque romaine », in Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de Saverne et environs, 1984, nos 126-127, p. 33-40
  • Joseph Levy, Notes sur l'ancien archiprêtré de Bouquenom (Saarunion), Rixheim, 1895
  • (de) Joseph Levy, Geschichte der Stadt Saarunion, seit ihrer Entstehung bis zur Gegenwart, Buchdruckerei M. Hostetter, Vorbruck-Schirmeck, 1898, 479 p.
  • Gilbert Metzger et Jacques Wolff, « Le couvent des religieuses de Notre-Dame de Bouquenom », in Association d'histoire et d'archéologie de Sarre-Union (cahier), 1989, p. 38-46
  • Jean-Louis Wilbert, « Images de Bouquenom avant et au début de la Révolution française », in Bulletin de la Société d'histoire et d'archéologie de Saverne et environs, 1989, nos 147-148, p. 85-99
  • Jean-Louis Wilbert, « Le blanchiment de la toile au XVIIIe siècle, au lieu-dit 'Bruehl' de Bouquenom », in Bulletin de la Société d'histoire de l'Alsace-Bossue, 1996, no 35, p. 7-9
  • Jean-Louis Wilbert, « Les derniers Jésuites de Bouquenom en 1768 », in Almanach Sainte-Odile, 2015, p. 66-67
  • Antoine Wollbrett, L'Orgue de Bouquenom et son temps, Société d'histoire, Saverne, 1962, 15 p. 
  • Jacques Wolff et Jean-Luc Weber, « La vache de Bouquenom », in Assoc. d'hist. et d'archéol. de Sarre-Union, 1993, no 7, p. 48-51

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de Sarre-Union sur sarre-union.fr
  2. Notice de la Lorraine, 1756
  3. Nobiliaire ou armorial général de la Lorraine et du Barrois, 1758
  4. Notice de la Lorraine qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg, 1840
  5. Notice de la Lorraine qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg, 1840
  6. Geoplatt
  7. Maximilian Samson Friedrich Schöll - Cours d'histoire des états européens depuis le bouleversement de l'Empire - Page 174 (1830)
  8. F. V. Mérat et A. J. de Lens - Dictionnaire universel de matière médicale - Tome Premier (1829)
  9. Les sobriquets des villages sur villages.ab.pagesperso-orange.fr
  10. Henri Lepage - Le département de la Meurthe (1845)
  11. Henri Lepage - Dictionnaire topographique du département de la Meurthe (1862)
  12. Chastellux - Le territoire du département de la Moselle : Histoire et statistique
  13. a et b Constant Lapaix, Armorial des villes, bourgs et villages de la Lorraine, du Barrois et des Trois-Évêchés, Nancy, Chez l'auteur
  14. Notice communale Cassini
  15. Mémoires de l'Académie nationale de Metz (1881)
  16. http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2017/01/28/le-cormier-disparait-de-sarre-union
  17. Notice no PA00084937, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no PA00084936, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no PA00084932, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no PA00084935, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. Notice no PA00084938, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. Notice no PA00084930, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. Notice no PA00084929, base Mérimée, ministère français de la Culture
  24. Notice no PA00084934, base Mérimée, ministère français de la Culture
  25. Notice no PA00084928, base Mérimée, ministère français de la Culture
  26. Notice no PA00084933, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. Notice no PA00084931, base Mérimée, ministère français de la Culture
  28. Notice no IA67005911, base Mérimée, ministère français de la Culture église paroissiale Saint-Georges
  29. Notice no IA67005913, base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière
  30. Notice no IA67005978, base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière
  31. Notice no IA67005918, base Mérimée, ministère français de la Culture Collège de jésuites Saint-Louis
  32. Notice no IA67005912, base Mérimée, ministère français de la Culture synagogue
  33. Notice no IA67005914, base Mérimée, ministère français de la Culture Cimetière de juifs
  34. « Un cimetière déjà profané six fois », sur DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 16 février 2015)
  35. « Des centaines de tombes profanées dans un cimetière juif à Sarre-Union », Le Monde, 15 janvier 2015.
  36. « François Hollande confirme son déplacement à Sarre-Union », sur L'Alsace, (consulté le 16 février 2015)