Bounkhong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bounkhong (mort le 26 juillet 1920), fut Maha Upparaja ou Vice-roi du royaume de Luang Prabang, en succession de son père Souvanna Phomma en 1889. De 1911 à 1920, il fut membre du conseil de gouvernement de l'Indochine française[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Le prince Bounkhong est le fils du vice-roi Souvanna Phomma, tué le 10 juin 1887 lors du sac de Luang Prabang par les Pavillons noirs. Il est également le petit-fils d'Ounkeo (mort en 1850) vice-roi de 1836 à 1838, frère du roi de Louang Prabang Ounkhan (1872-1889) et premier de la lignée des vice-rois héréditaires.

Postérité[modifier | modifier le code]

Bounkhong eut 24 enfants (12 filles et 12 garçons) de ses 11 épouses dont plusieurs ont joué un rôle important dans l'histoire du Laos contemporain.

1) avec sa 1re épouse :

2) avec sa 9e épouse :

3) avec sa 10e épouse :

4) avec la 11e épouse :

Source[modifier | modifier le code]

  • Prince Mangra Souvannaphouma, Le Laos: Autopsie d'une monarchie assassinée L'Harmattan, Paris 2010, Annexe I p. 289.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Stuart-Fox, Historical Dictionary of Laos, Scarecrow Press, (ISBN 0-8108-5624-7)