Boulton Paul P.75 Overstrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
P.75 Overstrand
{{#if:
Image illustrative de l'article Boulton Paul P.75 Overstrand

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Boulton Paul Aircraft Ltd (en)
Rôle Bombardier
Premier vol 1933
Mise en service 1934
Date de retrait 1941
Nombre construits 28
Équipage
3 à 4 hommes
Motorisation
Moteur Bristol Pegasus II.M3
Nombre 2
Type 9 cylindres en étoile
Puissance unitaire 589 ch
Dimensions
Envergure 21 95 m
Longueur 14 02 m
Hauteur 4 73 m
Surface alaire 91 1 m2
Masses
À vide 3 607 kg
Maximale 5 420 kg
Performances
Vitesse maximale 238 km/h
Plafond 6 490 m
Vitesse ascensionnelle 367 m/min
Rayon d'action 872 km
Charge alaire 59 4 kg/m2
Armement
Interne 3 mitrailleuses Lewis de 7,7 mm en tourelle de nez, dorsale et ventrale
Externe 680 kg de bombes

Le Boulton-Paul P.75 Overstrand est le dernier bombardier biplan de la Royal Air Force. Il est entré en service à la fin des années 1930 où la Seconde Guerre mondiale décima la grande majorité des appareils.

Les Anglais avaient réalisé dès avant la guerre quel potentiel défensif représenterait la tourelle servo-motorisée en cas de conflit. Ce qui explique qu'a une exception près (le Hampden) tous les bombardiers de nuit qu'ils engagèrent en étaient équipés. Seule une politique intelligente de production le leur avait permis : non seulement des sociétés britanniques en avait étudié et réalisé assez tôt (Frazer-Nash, Thomson) mais encore ils avaient adopté les brillants dessins français d'Antoine de Boysson (SAMM, produits sous licence par Boulton-Paul). Ces ensembles bi et quadri-tubes se révélèrent redoutables au combat en dépit du faible calibre des armes utilisées (des Browning de 7,69 mm). Peu à peu cependant les tourelles avant tendirent à être abandonnées, faute d'utilité réelle de nuit, et les ventrales parce qu'incommodes et peu efficaces (ou remplacées par des antennes de radar H2S).