Boulou (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Boulou
Description de cette image, également commentée ci-après
Masque boulou

Populations significatives par région
Drapeau du Cameroun Cameroun 1 000 000 (années 2020)[1]
Autres
Langues bulu
Religions christianisme, religion traditionnelle
Ethnies liées Fangs, Beti

Les Boulou sont peuple bantou d'Afrique centrale apparenté aux Fangs et sont de la famille Beti. Ils sont établis uniquement dans la Région du Sud du Cameroun.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Homme panthère (sorcier Boulou)

Selon les sources et le contexte, on rencontre plusieurs variantes : Bao, Bawo, Bolo, Boulous, Bulu, Bulus, Pahouin, Pahouins[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent le boulou, une langue beti, dont le nombre de locuteurs était estimé à 850 000 en 2007[3]. Cependant il s'agit souvent d'une seconde langue, longtemps utilisée dans les domaines de l'éducation, de la religion et du commerce. Ce rôle de langue véhiculaire tend à décliner.

Personnalités[modifier | modifier le code]

L'actuel Chef Supérieur (Roi) des Boulous est, Sa Majesté Idriss Ben EBOLLO (EBOLLO Vincent),le Bel-oncle de Monsieur Franck BIYA. Il a subi son initiation mystique royale en Juillet 2010. Il est connu comme Chef Supérieur (Roi) des Boulous par Le Ministère de l'Administtation Territoriale du Cameroun depuis le 17 Novembre 2020. Et, par le Sultan des Bamouns depuis le 15 Juillet 2020.

Martin-Paul Samba, résistant boulou à la colonisation allemande[4]

L'ancien Premier ministre Charles Assalé et le Président Paul Biya figurent parmi les personnalités politiques d'origine boulou[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Stuart Olson, « Bulu », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 54 (ISBN 9780313279188)
  2. Source : RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) Fiche langue[bum]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  4. (fr) Adalbert Owona, La naissance du Cameroun, 1884-1914, L'Harmattan, Paris, 1996, p. 117-126 (ISBN 2-7384-3696-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Alexandre et Jacques Binet, Le groupe dit Pahouin : Fang, Boulou, Beti, L'Harmattan, Paris, 2005, 152 p. (ISBN 2-7475-8618-9) (reproduction en fac simile de l'édition de 1958)
  • Nigoa Ateba, Tradition et modernité dans la société Bulu contemporaine, Université de Nice, 1982 (thèse de 3e cycle)
  • Joseph-Marie Awouma, Littérature africaine orale et comportements sociaux : étude littéraire et socio-culturelle des proverbes et contes Bulu du Sud-Cameroun, Université de Paris 4, 1970, 423 p. (thèse de 3e cycle)
  • Meyong Bekate, L'aspect théâtral des cérémonies d'initiation dans la société Bulu du groupe africain Fang (Pahouin), Université de Paris 8, 1977, 336 p. (thèse de 3e cycle)
  • Charles-Robert Dimi, Sagesse boulou et philosophie, Éditions Silex, Paris, 1982, 153 p.
  • Jean Ondo Ella, Une voie de développement pour la société des Ekang (Fang, Okak, Ndene, Bulu, Ewondo, Ntumu), Université Paris 2, 1977 (thèse de 3e cycle de Sciences économiques)
  • Marcel Essi M'Ba'ale, Les oracles de la lumière. Chroniques du peuple Yévôl. Regards sur l'itinéraire d'un peuple de l'ethnie Bulu du Cameroun, L'Harmattan Cameroun, Paris, Yaoundé, 2012, 266 p. (ISBN 9782296964860)
  • Martin Dieudonné Nkili Abessolo, Famille, mariage et dot dans le droit coutumier des Boulou, Université d'Aix-Marseille, 1954, 230 p. (thèse)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :