Boulleret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boulleret
Image illustrative de l'article Boulleret
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Sancerre
Intercommunalité Communauté de communes Haut-Berry - Val de Loire
Maire
Mandat
Jean-Louis Billaut
2014-2020
Code postal 18240
Code commune 18032
Démographie
Population
municipale
1 371 hab. (2014)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 30″ nord, 2° 52′ 24″ est
Altitude Min. 135 m – Max. 203 m
Superficie 32,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cher

Voir sur la carte administrative du Cher
City locator 14.svg
Boulleret

Géolocalisation sur la carte : Cher

Voir sur la carte topographique du Cher
City locator 14.svg
Boulleret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boulleret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boulleret

Boulleret est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boulleret est une commune située à 6 km de Cosne-Cours-sur-Loire, à 61 km de Bourges et 191 km de Paris. Elle est séparée de la Nièvre et de la Bourgogne-Franche-Comté par la Loire. La commune de Boulleret se compose d’un bourg et de quinze hameaux nommés : les Durands, les Fouchards, le Gravereau, les Boutons, Blys, les Daures, Mabillois, Champfleury, Sort, Sardat, Rognon, Champlong, Ménétréau, le Pavillon et les Senées.

Rose des vents Léré Myennes Rose des vents
Savigny-en-Sancerre N Cosne-Cours-sur-Loire
O    Boulleret    E
S
Sainte-Gemme-en-Sancerrois Bannay

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors d'une fouille aux Grands Champs, il a été découvert un outillage datant de 3 500 ans avant Jésus-Christ. De plus, une villae gallo-romaine a été trouvée au Pezeau. D'après les archives, durant la période du Moyen-âge, Boulleret était constitué de trois fiefs : Buranlure, le Pezeau et le Jarrier.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 500 et 1 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 15[1].

Composition du conseil municipal de Boulleret (2014-2020)[2]
Président de groupe Effectif Statut
     DVD Jean-Louis Billaut 14 Majorité
     DIV Philippe de Vogüé 1 Opposition

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 1800
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1800 juin 1816 Pierre Éléonore Ravier    
juin 1816 août 1827 Jean Videux    
août 1827 octobre 1830 Georges Sallé    
octobre 1830 janvier 1831 Pierre Florentin Ravier    
janvier 1831 août 1840 Jean Dupont    
août 1840 avril 1869 Georges Sallé    
avril 1869 février 1896 Henri Étienne Désiré Herpin    
février 1896 mai 1908 Jean Félix Pothier    
mai 1908 janvier 1937 Robert de Vogüé    
janvier 1937 septembre 1988 Arnaud de Vogüé   Résistant français, homme d'affaires
septembre 1988 mars 2001 Albert Vattan    
mars 2001 mars 2008 Albert de Vogüé    
mars 2008 en cours Jean-Louis Billaut[2] DVD Agent technique

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil national des villes et villages fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au concours des villes et villages fleuris[3].

Politique numérique[modifier | modifier le code]

En 2016 et 2017, Boulleret a été labellisée Village Internet « 1 @ » dans le cadre du label national Territoires, Villes et Villages Internet[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 371 habitants, en augmentation de 0,29 % par rapport à 2009 (Cher : -0,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 383 1 471 1 469 1 476 1 437 1 560 1 548 1 633 1 692
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 754 1 750 1 726 1 706 1 714 1 704 1 742 1 732 1 732
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 694 1 627 1 519 1 401 1 396 1 335 1 291 1 194 1 269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 299 1 342 1 345 1 417 1 433 1 421 1 388 1 355 1 371
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de La Madeleine, XIVe, fin XVe siècle et fin XIXe siècle.
  • Château de Buranlure, fin XVe ou début XVIe siècle, vers 1550 et XVIIIe siècle, situé route de Sainte-Gemme. Il fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 25 mai 1944[9]. Il a servi de cadre au tournage de films et de séries télévisées[10].
  • Château Le Pezeau, XVe, XVIIIe et fin XIXe siècle.
  • Petit patrimoine : les lavoirs et les calvaires.
  • Monument aux morts : le , le comte Robert de Vogüé (maire) et ses conseillers prennent la décision de construire un monument aux morts. Il est dessiné par M. Victor Mérot. Ce monument est réceptionné par la mairie le . L'inauguration a lieu le 23 octobre en présence du maire, du curé de l'église, des élèves des trois écoles, leurs maîtres et maîtresses, des anciens combattants et du conseil municipal.
  • Canal latéral à la Loire.
  • Écluse du Pezeau.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  2. a et b « Résultats officiels pour la commune Boulleret », sur interieur.gouv.fr (consulté le 8 février 2017).
  3. « Site des villes et villages fleuris » (consulté le 23 décembre 2016).
  4. « Boulleret membre @ 2017 », sur villes-internet.net (consulté le 9 mars 2017).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Le château de Buranlure », notice no PA00096653, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Tournage de films », site officiel du château de Buranlure (consulté le 3 avril 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]