Boulevard des Filles-du-Calvaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
3e, 11e arrts
Boulevard des Filles-du-Calvaire
image illustrative de l’article Boulevard des Filles-du-Calvaire
Vue vers le nord.
Situation
Arrondissements 3e
11e
Quartiers Enfants-Rouges
Saint-Ambroise
Début Rue du Pont-aux-Choux et rue Saint-Sébastien
Fin Rue Oberkampf et rue des Filles-du-Calvaire
Morphologie
Longueur 210 m
Largeur 36,20 m
Historique
Création 1670
Dénomination Filles-du-Calvaire
Géocodification
Ville de Paris 3658
DGI 3642

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard des Filles-du-Calvaire
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Cette voie fait la séparation entre le 3e arrondissement et le 11e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Il fait partie de la chaîne des Grands Boulevards constituée, d'ouest en est, par les boulevards de la Madeleine, des Capucines, des Italiens, Montmartre, Poissonnière, Bonne-Nouvelle, Saint-Denis, Saint-Martin, du Temple, des Filles-du-Calvaire et Beaumarchais.

Le boulevard des Filles-du-Calvaire est une voie bordée de platanes entre le boulevard Beaumarchais qu'il prolonge et le boulevard du Temple.

Article principal : Boulevards parisiens.

Ce site est desservi par la station de métro Filles du Calvaire.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom du couvent des Filles-du-Calvaire qui y était situé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fit partie du « boulevard de la Porte-Saint-Antoine », avant de prendre le nom de la rue voisine (rue des Filles-du-Calvaire).

Les filles du Calvaire ou Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire ou Calvairiennes sont une congrégation religieuse de la famille bénédictine fondée en 1617 par Antoinette d'Orléans-Longueville (1572-1618) et le capucin réformateur français, François Leclerc du Tremblay, en religion le père Joseph (1577-1638).

Cette voie fait partie des cours qui furent constituées, à partir de 1670, sur l'emplacement du rempart et du fossé de l'enceinte de Charles V.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Chanson[modifier | modifier le code]

Une chanson interprétée par Elsa Lunghini est consacrée à ce boulevard sur son album Elsa Lunghini, en 2008.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les ouvrages cités en bibliographie.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]