Boulevard de la Bastille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la route image illustrant Paris
Cet article est une ébauche concernant la route et Paris.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

12e arrt
Boulevard de la Bastille
Boulevard de la Bastille en direction de la place de la Bastille
Boulevard de la Bastille en direction de la place de la Bastille
Situation
Arrondissement 12e
Quartier Quinze-Vingts
Début Place Mazas et 102 quai de la Rapée
Fin Place de la Bastille et 75 rue de Lyon
Morphologie
Longueur 635 m
Largeur 31 m
Historique
Dénomination 1898
Ancien nom Rue de la Contrescarpe-Saint-Antoine
Rue de la Contrescarpe
Géocodification
Ville de Paris 0696
DGI 0713

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard de la Bastille
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard de la Bastille est une voie du 12e arrondissement de Paris dans le quartier des Quinze-Vingts suivant le port de plaisance de Paris Arsenal (port de l’Arsenal).

Description[modifier | modifier le code]

Long de 705 mètres il commence au pont Morland /quai de la Rapée et termine à la place de la Bastille Il est réparti en 52 numéros d'immeubles. Ce boulevard est desservi au début par la station Quai de la Rapée ligne 5 du métro de Paris et à sa fin par la station Bastille pour les lignes 1, 5 et 8 du métro de Paris. Cette voie longe en surplomb le port de l'Arsenal.

Histoire[modifier | modifier le code]

La dénomination actuelle du boulevard de la Bastille, due au voisinage de la place de la Bastille, date de 1898. Auparavant cette voie porta le nom de boulevard « de la Contrescarpe ».

Entre les n°70 et 72 du boulevard de la Contrescarpe se trouvait la « cour de la Juiverie »[1]. Il est indiqué que la « cour de la Juiverie » a été construite vers 1632 et qu'elle était située dans l'ancien 8e arrondissement de Paris en 1812. Les numéros de la cour étaient en noir, le dernier numéro impair était le no 7, et le dernier numéro pair était le no 16 [2],[3],[4]. Cette cour devait son nom aux Juifs qui y habitèrent.

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cour de la Juiverie, 1844
  2. Jean de la Tynna : Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris
  3. Jacques Hillairet : Dictionnaire historique des rues de Paris
  4. Jean-Baptiste-Michel Renou de Chauvigné dit Jaillot, Recherches critiques: historiques et topographiques sur la ville de Paris

Voir aussi[modifier | modifier le code]