Boulette de viande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Boulettes de viande)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les boulettes de viande sont une manière de préparer la viande en boulettes, qui se rencontre partout dans le monde.

Elles sont préparées le plus couramment à partir de bœuf ou de porc, mais d'autres viandes sont également utilisées.

Europe[modifier | modifier le code]

Une fricadelle à la moutarde.
  • Les köttbullar suédoises, les lihapulla finlandaises, kjøttkake norvégiennes, sont composées de bœuf et de porc et sont cuites au four.
  • Les frikadeller danoises, connues aussi en Allemagne (Frikadelle, Bulette, Boulette ou Fleischpflanzerl), en Belgique (fricadelle ou fricandelle lorsqu'elles sont allongées, mais aussi boulettes, boulets ou vitoulets, qui sont ronds, parfois frits) et aux Pays-Bas, sont des boulettes de viande frites.
  • En Belgique, à Liège, on propose les boulets à la liégeoise[1]. Ils peuvent aussi être servis avec de la sauce tomate ou de la sauce lapin (généralement aux pruneaux[2]).
  • Les Néerlandais connaissent également les gehaktbal, frites à la poêle ou les bitterballen.
  • En Alsace, les boulettes de viande sont connues sous le nom de Fleischkiechele. Elles sont composées de bœuf, de porc, d'oignons, de lardons, d'œufs et de mie de pain. Elles sont servies nature ou avec une sauce à la crème.
  • En Roumanie, les chiftele sont des boulettes ou des galettes de viande de porc hachée, mélangées avec des légumes, généralement des carottes, des oignons, des pommes de terre, du riz et des épices.
  • En Hongrie, le fasírt est une boulette de viande (bœuf, porc ou poulet) mélangée à de l'œuf, de l'ail, du zsemle et du paprika.
  • Les Italiens connaissent les polpette, frites à la poêle ou en sauce. Elles sont composées de bœuf, de panure et d'œufs.
  • Dans les Pays catalans, les mandonguilles, ou boles de picolat en Catalogne Nord (Roussillon), sont des boules de viandes (suivant les recettes, chair à saucisse, porc, bœuf, veau hachés) incorporant dans leur préparation, suivant les territoires, œufs, haricots blancs, farine, pain sec, pommes de terre, cèpes séchés, oignon, ail, olives vertes, carotte et tomate, sans oublier le persil, l'huile d'olive, le sel et le poivre.
  • En Espagne, il existe les albóndigas[3], boulettes légèrement frites et cuites dans une sauce.

Asie[modifier | modifier le code]

  • La cuisine chinoise propose différentes variantes, selon les régions. Les têtes de lion[4],[5] du Jiangsu sont des grandes boulettes (10 cm) de porc mélangé avec des légumes. Les boulettes de bœuf sont répandues dans le sud du pays.
  • En Indonésie et en Malaisie, les boulettes de viande s'appellent bakso et sont généralement servies dans un bol avec de la soupe, des nouilles, du tofu, des œufs, des beignets de viandes cuits à la vapeur ou du wonton croustillant. Elles ont une texture consistante et sont épicées. On y trouve aussi les perkedel qui peuvent être à base de maïs ou de poisson.

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

  • Les köfte turcs prennent eux aussi différentes formes et compositions selon les régions.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Boulets sauce Lapin ou à la Liégeoise », sur Les Foodies (consulté le 17 avril 2019)
  2. Marmiton-aufeminin, « Lapin aux pruneaux de ma Maman », sur Marmiton (consulté le 17 avril 2019)
  3. « Albóndigas », www.marmiton.org (consulté le 15 avril 2019).
  4. « Boulettes chinoises : têtes de lion croustillantes », cuisine.voozenoo.fr (consulté le 15 avril 2019).
  5. « Têtes de lion à la vapeur », lesepicesdecholon.wordpress.com (consulté le 15 avril 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :