Boule de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Une boule de Berlin fourrée à la confiture de prune

Une boule de Berlin (Berliner Pfannkuchen en allemand) est un beignet d'origine austro-allemande fait à partir de pâte levée frite dans de la graisse ou de l'huile, fourrée à la marmelade, à la confiture ou à la costarde, et recouverte de sucre, généralement glacé ou impalpable. Plus rares sont les boules de Berlin fourrées au chocolat, au champagne, au moka ou à l'advocaat, voire sans accompagnements. Ceux-ci sont injectés à la seringue après cuisson.

On consommait traditionnellement les Berliner à l'occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre et du carnaval. Cependant la vente des Berliner, dans les pâtisseries allemandes, et leur consommation ont désormais lieu à toute époque de l'année.

En Belgique, les boules de Berlin sont parfois aussi appelées boules de l'Yser. Cette appellation, dont l'usage est en déclin, a été créée après la première guerre mondiale, dans l'intention de remplacer la référence à la ville de Berlin, alors jugée indésirable, par une référence au front de l'Yser, qui joua un rôle important lors de cette guerre.[1],[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]