Boule de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boule de Berlin
Image illustrative de l’article Boule de Berlin
Une boule de Berlin, ici fourrée à la confiture de prune.

Autre nom Berliner Pfannkuchen (Allemagne, Autriche)
Berlinerbol (Belgique néerlandophone)
Lieu d’origine Allemagne
Place dans le service Dessert, pâtisserie
Ingrédients Beurre, farine, lait, levure, œufs, sucre

Une boule de Berlin (Berliner Pfannkuchen en allemand, Berlinerbol en néerlandais) est un beignet d'origine austro-allemande fait à partir de pâte levée frite dans de la graisse ou de l'huile, fourrée avant la cuisson à la marmelade, à la confiture ou à la costarde, et recouverte de sucre, généralement glacé ou impalpable après la cuisson. Plus rares sont les boules de Berlin fourrées au chocolat, au champagne, au moka ou à l'advocaat, voire sans accompagnements. Ceux-ci sont injectés à la seringue après cuisson.

On consommait traditionnellement les Berliner à l'occasion du réveillon de la Saint-Sylvestre et du carnaval. Cependant la vente des Berliner, dans les pâtisseries allemandes, et leur consommation ont désormais lieu à toute époque de l'année.

En Belgique, où elles sont très populaires, les boules de Berlin sont parfois aussi appelées « boules de l'Yser ». Cette appellation, dont l'usage est en déclin, a été créée après la Première Guerre mondiale, dans l'intention de remplacer la référence à la ville de Berlin, alors jugée indésirable, par une référence au front de l'Yser, qui joua un rôle important lors de cette guerre[1],[2].


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Boules de Berlin ou de l'Yser ! », www.rtbf.be (consulté le 17 avril 2019).
  2. « Boules de Berlin et boules de l'Yser », www.forums.supertoinette.com (consulté le 17 avril 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :