Boudnib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boudnib
Būdnīb
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Meknès-Tafilalet
Province Errachidia
Démographie
Population 9 867 hab. (2004)
Densité 2 597 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 56′ 59″ N 3° 36′ 28″ O / 31.94972, -3.6077831° 56′ 59″ Nord 3° 36′ 28″ Ouest / 31.94972, -3.60778
Superficie 3,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Boudnib

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Boudnib

Boudnib (en arabe : بودنيب) est une ville du Maroc. Elle est située dans la région de Meknès-Tafilalet.

Géographie[modifier | modifier le code]

Boudnib, issue du découpage administratif de 1992, est située au Sud Est du Maroc et dépend de la région territoriale de Meknès-Tafilalet et de la Province d'Errachidia.

La commune de Boudnib s’étend sur une superficie de 3,8 km2. Elle est entourée par la commune rurale d'Oued Naam. Cette dernière s’étend sur une superficie de 4 616 km2, soit 7,5% de la superficie totale de la Province d'Errachidia.

Boudnib est limitée :

  • au Nord par les communes de Guir et de Beni Tadjit ;
  • au Sud par la frontière Maroco–Algérienne ;
  • à l’Est par les communes rurales de Bouanane et celle d’Ain Chwater ;
  • à l’Ouest par les communes rurale d’Aoufous, Mdaghra et de Guir.

La région fait partie du bassin versant du Guir.

Climat[modifier | modifier le code]

La zone, du fait de sa situation géographique au Sud-est du Maroc, de sa localisation à plus de 800 km à l’Est de l’océan Atlantique et plus éloignée encore des côtes méditerranéennes, et de sa situation au Sud du massif montagnard du Haut Atlas oriental, est marquée par un climat subsaharien à forte influence continentale.

Précipitations[modifier | modifier le code]

Les précipitations ont une grande variabilité spatio-temporelle. Il tombe de 100 à 120 mm d'eau/an. L’essentiel des pluies est concentré sur 15 à 20 jours. Les averses sporadiques, qui n'ont lieu qu'au printemps et à l'automne, sont généralement orageuses et ont tendance à raviner le sol. Elles provoquent des crues que les oasiens mettent à profit pour irriguer leurs maigres champs ou les engraisser avec les alluvions.

Températures[modifier | modifier le code]

La zone, située dans le Sud-est marocain, est aride avec des températures globalement hautes et contrastées. L’ouverture de la plaine de Boudnib sur le domaine saharien vers le Sud permet aux températures d’été d’atteindre des maxima de 48,6 °C, ce qui en fait l'une des régions les plus chaudes du Maroc. D’autre part, en hiver, la région enregistre des minima qui peuvent atteindre -8,5 °C. Ce contraste journalier et saisonnier a un fort impact sur le couvert végétal, sur l’agriculture et sur les ressources en eau.

Vents[modifier | modifier le code]

Les vents sont très fréquents, forts et violents surtout en saison estivale. Les vents les plus fréquents sont celui de l’Est, le Chergui, qui souffle plus fréquemment en été, et celui de l’Ouest, le Sahili, qui se manifeste en hiver. La vitesse de ces vents peut atteindre des valeurs très élevées, engendrant des tempêtes de sable, ce qui accentue le phénomène d’ensablement et de désertification de la zone.

Pour la période 1982-2003, la vitesse moyenne annuelle est de l’ordre de 3 m/s. La variation est faible entre 1,8 et 2,4 m/s pour le mois de décembre et 3,4 et 4,5 m/s au mois d’avril et mai.

Démographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ouiaboub Lahcen, Mémoire de fin d'étude du Master en Géographie à la faculté des lettres et sciences humaines de Sais-Fès, soutenu en 2014.