Bouchard VI de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Montmorency.
Bouchard VI de Montmorency
Titre baron de Montmorency
(-1243)
Prédécesseur Mathieu II de Montmorency
Successeur Mathieu III de Montmorency
Grade militaire Connétable de France
Conflits bataille de Taillebourg (1242)
Biographie
Dynastie Maison de Montmorency
Naissance
Décès
Père Mathieu II de Montmorency
Mère Gertrude de Nesle-Soissons
Conjoint Isabeau de Laval (1202-† 1244)
Enfants Mathieu III de Montmorency († 1270)
Thibault de Montmorency
•Havoise († 1286)
•Alix de Montmorency († ~1277)
•Jeanne de Montmorency († 1269)

Bouchard VI de Montmorency, (° 1203 - † 1er janvier 1243), seigneur Montmorency, seigneur d'Écouen, de Conflans-Sainte-Honorine, de Feuillarde, de Château-Basset, de Deuil, d'Épinay, de Saint-Brice, de Groslay et de Taverny.

Famille[modifier | modifier le code]

Son père est Mathieu II de Montmorency, dit le Grand, baron de Montmorency, connétable de France. Sa mère est la première femme de son père, Gertrude de Nesle-Soissons, fille du comte Raoul II de Soissons. Il est leur premier fils et leur deuxième enfant.

Il a pour frères[1] :

et pour demi-frère et demi-sœurs, par son père veuf de Gertrude et remarié en secondes noces avec Emma de Laval (1200-1264), dame de Laval, veuve de Robert Ier comte d'Alençon (mariage en juillet 1218)[1],[note 2] :

Ascendance[modifier | modifier le code]

Hugues CapetRobert II de FranceHenri Ier de FrancePhilippe Ier de FranceLouis VI de FranceRobert Ier de DreuxAlix de DreuxGertrude de Nesle-SoissonsBouchard VI de Montmorency

Biographie[modifier | modifier le code]

Continuant la politique de son père, Bouchard VI fait partie des officiers royaux envoyés combattre le comte de La Marche. En 1242, il est présent à la bataille de Taillebourg (Charente Maritime), où les troupes du roi Louis IX défont sévèrement celles du roi d'Angleterre Henri III.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Vers août 1220, Bouchard épouse Isabel de Laval (1202-† 1244), fille de Guy V de Laval et Havoise de Craon[2] et sœur cadette de sa belle-mère Emma[3]. De ce mariage, sont issus :

  • Mathieu III de Montmorency († 1270) ;
  • Thibault de Montmorency († un 29 déc., 1268 ou après), chanoine ;
  • Bouchard de Montmorency († après oct. 1284), épouse Philippa Britaud, fille de Jean Britaud seigneur de Nangis et connétable de Sicile, et de sa femme Marguerite ;
  • Havoise de Montmorency († 1286 ou avant sept. 1287). Elle épouse Anseau IV de Garlande, seigneur de Tournan en Brie[2] et est inhumée dans l'abbatiale de l'abbaye d'Hermières[réf. souhaitée] ;
  • Alix de Montmorency († après sept. 1287) ;
  • Jeanne de Montmorency († 1269 ?) ;
  • Alix de Montmorency († après mai 1249), mariée à Roger de Rosoy († bataille de Fariskur, 6 avr. 1250), seigneur de Chaumont et de Rosoy, chevalier, fils de Roger seigneur de Rozoy et de sa femme Alix d’Avesnes[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dans une charte datée janvier 1226, "Matheus dominus Montemorenciaci constabularius Franciæ" confirme des donations faites par "Girardus de Riberticurte…", nommant "Burchardo primogenito meo milite", avec le consentement de "Ema uxor mea et filii mei Matheus et Ioannes". Noter que l'année de la charte est peut-être 1227 selon notre calendrier : l'année, à l'époque et pour cette région (le début d'année varie selon les royaumes voire à l'intérieur des royaumes ; voir l'article "Calendrier julien", section "Jour de l'an"), commence non au 1er janvier mais le jour de Pâques.
  2. Robert Ier d'Alençon meurt en 1217, laissant sa femme Emma enceinte d'un fils. Emma se remarie avec son père Mathieu II ; le fils posthume de Robert Ier d'Alençon, successeur de son père au comté d'Alençon, meurt environ 15 mois après le remariage de sa mère, sur la fin de l'an 1219.

Références[modifier | modifier le code]