Bouabdellah Tahri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bouabdellah Tahri
Image illustrative de l’article Bouabdellah Tahri
Bob Tahri lors des Championnats du monde 2009.
Informations
Disciplines Fond et demi-fond
Période d'activité 1996-
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (42 ans)
Lieu Metz
Taille 1,91 m
Poids 69 kg
Club TAHRI ITEN 57
Entraîneur Bastien Perraux
Palmarès
Championnats du monde - 1
Championnats d'Europe - 1 1
Championnats d’Europe en salle - 2 -

Bouabdellah Tahri, dit Bob Tahri, est un athlète français d’origine algérienne[1], né le à Metz. Il est spécialiste des courses de demi fond.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1992, scolarisé au collège Arsenal de Metz, Bob Tahri est repéré par les jumeaux Daniel et Jacques Montuschi, ses professeurs d'éducation physique passionnés de course à pied. Véritable phénomène au caractère bien trempé et chaussant du 47 à l'âge de 12 ans, il est recommandé au SMEC, un club d’athlétisme de Metz.

En 1993, âgé de 14 ans, il commence réellement l’athlétisme avec Roland Simonet à Metz et, peu après, il rencontre Mehdi Baala : c'est le début d’une forte amitié. Il pratique alors le fond, et en particulier le 3 000 m steeple, une épreuve fortement dominée, depuis de nombreuses années, par les coureurs de la Corne de l’Afrique, et par des coureurs originaires de ces mêmes hauts-plateaux qui se sont expatriés dans d’autres pays.

Début des années 2000[modifier | modifier le code]

Les premiers championnats du monde de Bob Tahri sont encourageants : il est qualifié pour Séville en 1999 à seulement 20 ans, 5e en 2001 à Edmonton. En 2003, il égale le record d’Europe du Néerlandais Simon Vroemen en min 6 s 91 juste avant d’échouer au pied du podium aux Mondiaux de Paris Saint-Denis. La France pense avoir trouvé le successeur de Joseph Mahmoud.

Il décide l’année suivante de s’entraîner seul. Néanmoins, il n’est que 7e en 2004 aux Jeux olympiques d’Athènes. Il part en en stage au Kenya, avec l’Allemand Dieter Hogen qui devient son entraîneur pendant quelques mois. Après cette brève parenthèse, c’est Jean-Michel Dirringer qui reprend le poste. Mais Tahri n’est que 8e aux Mondiaux d’Helsinki en 2005, avant que Vroemen ne reprenne seul le record d’Europe, et il n’arrive toujours pas à s’imposer dans un Championnat d’Europe (médaillé de bronze en 2006).

Fin des années 2000[modifier | modifier le code]

Bob Tahri en 2007 durant les Championnats du monde d’Osaka.

Le , Bob Tahri établit un nouveau record d’Europe du 3 000 m steeple en réalisant le temps de min 2 s 19 lors du meeting de Metz, l'améliorant ainsi de plus de deux secondes.

Le , à 30 ans, il obtient la médaille de bronze aux Mondiaux à Berlin, la première au niveau mondial de sa carrière, avec le record d’Europe en min 1 s 18 : il est devancé par deux Kényans Ezekiel Kemboi et Richard Mateelong[2]. C’est sa sixième participation à une finale des Championnats du monde d’athlétisme[3].

Début des années 2010[modifier | modifier le code]

Le , Bob Tahri remporte le 5 000 m de la réunion en salle de Metz en établissant en 13 min 11 s 13 un nouveau record d’Europe de la distance. Il améliore de 26 centièmes de seconde l’ancienne meilleure marque continentale détenue depuis l’année 2003 par l’Espagnol Alberto García[4]. Le au Meeting Stanislas de Nancy, le Français établit la meilleure performance de l’année sur 2 000 m steeple, distance peu courue au niveau international, en réalisant le temps de min 13 s 47. Quatre jours plus tard, Tahri remporte le 3 000 m steeple du meeting de Metz en signant la meilleure performance mondiale de l’année en min 3 s 72. Cette performance constitue le troisième meilleur temps de sa carrière[5].

Le , il remporte le titre de champion de France du 3 000 m steeple devant son compatriote Mahiedine Mekhissi-Benabbad[6] lors des championnats de France Élite à Valence.

Il devient vice-champion d’Europe du 3 000 m steeple le , derrière son compatriote Mahiedine Mekhissi-Benabbad[6].

Le 1er mai 2011, il tente de battre le record de France du 10 000 mètres, détenu par Antonio Martins, en 27 min 22 s 78. Tahri échoue de peu, se contentant d'un temps prometteur de 27 min 31 s 46. Le , il décroche le titre de champion de France du 3 000 m steeple lors des championnats de France Élite à Albi. Le , il termine 4e de la finale du 3 000 m steeple des Championnats du monde d'athlétisme, derrière Ezekiel Kemboi, vainqueur, Brimin Kipruto, second, et le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad, qui décroche la médaille de bronze.

Le , il bat son record personnel sur 1 500 m en min 32 s 73, à 35 ans, lors du meeting de Monaco. Le , il termine 15e du marathon de New-York pour sa première participation à une telle course.

Le , il bat son record personnel sur 5 000 m en 13 min 12 s 22 à 36 ans lors du meeting de Shanghai. Le , il décroche le titre de champion de France sur 5 000 m lors des Championnats de France Élite à Reims. Le lendemain, il obtient la médaille de bronze sur 1 500 m au cours de la même compétition. Le , il remporte le titre de champion de France de marathon, chez lui à Metz, devant son public et sa famille.

Fin des années 2010 : fin de carrière et reconversion[modifier | modifier le code]

Les années 2015, 2016 et 2017 sont gâchées par des blessures à répétition au tendon d'Achille droit avec notamment une rupture totale du tendon d'Achille droit le lors du meeting de Monaco.

Bob Tahri devient en 2017 consultant sportif sur la chaîne de télévision L'Équipe[7].

Il est le préparateur physique de l’équipe professionnelle de l’AS Monaco FC en 2018 et 2019[8].

À l'occasion du confinement de mars à dû à la pandémie de Covid-19, il propose en partenariat avec l'Équipe le « Bob l'Équipe Challenge », une série d'exercices de renforcement musculaire à faire chez soi quotidiennement[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Année Compétition Lieu Place Épreuve
1996 Championnats du monde juniors Sydney 7e 3 000 m steeple
1998 Championnats d’Europe Budapest 10e 3 000 m steeple
1999 Championnats du monde Séville 12e 3 000 m steeple[10]
2000 Coupe d'Europe des nations Gateshead 1er 3 000 m steeple
2001 Championnats du monde en salle Lisbonne 11e 3 000 m
Coupe d'Europe des nations Brême 1er 3 000 m steeple
Championnats du monde Edmonton 5e 3 000 m steeple
2002 Coupe d'Europe des nations Annecy 1er 3 000 m steeple
Championnats d’Europe Munich 4e 3 000 m steeple
2003 Championnats du monde Paris 4e 3 000 m steeple
Finale mondiale Monaco 5e 3 000 m
2004 Coupe d'Europe des nations Bydgoszcz 1er 3 000 m steeple
Jeux olympiques Athènes 7e 3 000 m steeple
2005 Coupe d'Europe des nations Florence 2e 5 000 m
Championnats du monde Helsinki 8e 3 000 m steeple
Championnats d'Europe de cross Tilbourg 1er Cross par équipes
2006 Championnats d’Europe Göteborg 3e 3 000 m steeple
Finale mondiale Stuttgart 3e 3 000 m steeple
Coupe du monde des nations Athènes 3e 3 000 m steeple
DécaNation Paris 1er 3 000 m steeple
2007 Championnats d’Europe en salle Birmingham 2e 3 000 m
Championnats du monde Osaka 5e 3 000 m steeple
DécaNation Paris 1er 3 000 m steeple
Finale mondiale Stuttgart 4e 3 000 m steeple
2008 Jeux olympiques Pékin 5e 3 000 m steeple
Finale mondiale Stuttgart 7e 3 000 m steeple
2009 Championnats d’Europe en salle Turin 2e 3 000 m
Championnats du monde Berlin 3e 3 000 m steeple
Finale mondiale Thessalonique 3e 3 000 m steeple
2010 Championnats d’Europe Barcelone 2e 3 000 m steeple
Coupe continentale Split 3e 5 000 m
2011 Championnats du monde Daegu 4e 3 000 m steeple
2013 Championnats d'Europe par équipes Gateshead 1er 3 000 m
2e 5 000 m

Records[modifier | modifier le code]

  • Record d’Europe du 3 000 m steeple à Berlin en 2009, en min 1 s 18 (record amélioré le par Mahiedine Mekhissi-Benabbad en min 0 s 9).
  • Record d’Europe du 5 000 m en salle à Metz le 14 février 2010 en 13 min 11 s 13.
  • Record de France du 2 000 m en salle en min 59 s 72.
  • Record de France junior du 3 000 m en 1997 à deux reprises, min 54 s 82, puis min 48 s 98.
  • Record de France du 3 000 m en salle à Stockholm le en min 33 s 73.
  • Record d’Europe du 2 000 m steeple à Metz en min 15 s 96.
Records personnels
Épreuve Temps Date Lieu
Plein air 1 500 m 3 min 32 s 73 19 juillet 2013 Drapeau : Monaco Monaco
Mile 3 min 52 s 95 12 juillet 2002 Drapeau : Italie Rome
3 000 m 7 min 33 s 18 28 juillet 2009 Drapeau : Monaco Monaco
3 000 m steeple 8 min 1 s 18 18 août 2009 Drapeau : Allemagne Berlin
5 000 m 13 min 12 s 22 18 mai 2014 Drapeau : Chine (République populaire de) Shanghai
10 000 m 27 min 31 s 46 1er mai 2011 Drapeau : États-Unis Palo Alto
Marathon 2 h 16 min 28 s 12 octobre 2014 Drapeau : France Metz
Salle 1 500 m 3 min 36 s 34 3 février 2002 Drapeau : Allemagne Stuttgart
Mile 3 min 56 s 11 10 février 2009 Drapeau : France Liévin
3 000 m 7 min 33 s 73 10 février 2010 Drapeau : Suède Stockholm
5 000 m 13 min 11 s 13 14 février 2010 Drapeau : France Metz

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bouabdellah Tahri est marié avec la journaliste Aïda Touihri avec qui il a une fille nommée Jenna née en 2017[11].

En 2020, il est élu conseiller municipal à Metz sur la liste de François Grosdidier (LR)[12].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ses deux parents sont algériens (source IAAF). Naturalisé français par déclaration à l’âge de 18 ans.
  2. « Le bronze et le RE pour Tahri », sur www.lequipe.fr, (consulté le 20 août 2009)]
  3. L’Équipe du 19 août 2009, « La médaille de la persévérance », p. 11.
  4. (fr) Le Français Tahri bat le record d’Europe du 5000 m en salle, à Metz, Le Point, 14 février 2010
  5. (fr) MPM pour Tahri sur 3000 m steeple, L’Équipe.fr, 29 juin 2010
  6. a et b « Doublé français », sur lequipe.fr, (consulté le 1er août 2010)
  7. (fr) Bouabdellah Tahri rejoint Philippe Hinschberger à L'Equipe du soir, republicain-lorrain.fr, 30 novembre 2017
  8. Timothé Crépin, « Bob Tahri et la pause liée au coronavirus : «Il ne faut surtout pas laisser les joueurs dans la nature» », sur francefootball.fr, (consulté le 14 octobre 2020)
  9. « Bob Tahri  : « C'était épique, mais c'était super » - #BobL'Équipechallenge », sur L'Équipe.fr, (consulté le 1er juillet 2020).
  10. inscrit aux championnats du monde 1999 sur 3 000 m steeple à Séville : première fois en équipe de France, juste après sa naturalisation, intervenue à 18 ans, il termine 12e de la finale, en 8 min 25 s 59, après s'être qualifié au temps en 8 min 12 s 96 (5e dans la première série).
  11. En ce samedi 4 avril, place à la 14e séance à laquelle Aïda Touihri, la compagne de Bob Tahri, participe
  12. « Résultats Municipales Metz (57000) - Élections 2020 », sur Franceinfo (consulté le 1er juillet 2020)