Botswana Railways

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Botswana Railways
Création 1987
Prédécesseur National railways of Zimbabwe (NRZ)

Forme juridique Compagnie nationale
Siège social Drapeau du Botswana Botswana
Société mère État
Site web botswanarailways.co.bw

Action ferroviaire

Localisation ligne Francistown - Gaborone
Longueur 888 km
Écartement des rails voie étroite (1067 mm)
Trafic voyageurs oui
Trafic fret oui

Image illustrative de l'article Botswana Railways
Situation du réseau ferré régional

Botswana Railways (BR) est la compagnie nationale[1] des chemins de fer du Botswana créée en 1987, lorsque le gouvernement décide la nationalisation des sections du National railways of Zimbabwe (NRZ) traversant le territoire national. Le NRZ exploitait les lignes du Botswana depuis l'indépendance de celui-ci.

Histoire[modifier | modifier le code]

Botswana Railways est créée en 1987, lorsque le gouvernement décide la nationalisation des sections du National railways of Zimbabwe (NRZ) traversant le territoire national.

L'ouverture du Beitbridge Bulawayo Railway (BBR) en 1999 provoque une très nette chute du trafic marchandise, la nouvelle société de chemins de fer proposant une route directe Afrique du Sud - Zimbabwe sans passer par le Botswana. Le trafic de marchandises était de 1.1 millions de tonnes en 1999, et chuta à 0,15 millions de tonnes en 2005[2].

Botswana Railways envisage la construction d'une ligne vers la Zambie qui permettrait de récupérer une partie du trafic en transit en évitant le Zimbabwe.

En 2006, avecla perspective d'exploitation des larges mines de charbon encore vierges du pays, Botswana Railways reprend du souffle et organise la distribution régionale de cette nouvelle marchandise[2].

En 2016, Transnet Rail Engineering (en) livre 37 wagons voyageurs à Botswana Railways[3],[4]. En mars 2016, le président Ian Khama inaugure les nouveaux BR Express[5].

En mars 2017, le ministre des transports et de la communication du Botswana Kitso Mokaila (en) annonce que le plan de privatisation de Botswana Railways[6]. En juin 2017, Leonard Makwinja est nommé CEO de Botswana Railways[7].

Structure du réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau du Botswana Railways est constitué de 888 kilomètres de lignes en voie de 1067 mm., centrés dans la partie sud-est du pays. La ligne principale relie la frontière du Zimbabwe (Francistown) à la frontière sud-africaine (Gaborone). Néanmoins, en raison de pertes financières, la ligne a été fermée indéfiniment en 2009[8]. En 2014, il semble qu'il ne circule au Botswana plus que des trains en provenance de Bulawayo au Zimbabwe[9].

La compagnie exploite également deux embranchements. La direction et la gestion du réseau est assurée par la société indienne RITES Ltd.

Incidents[modifier | modifier le code]

En février 2017, une pluis diluvienne provoque le déraillement du train assurant la connexion Mahikeng-Gaborone[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Compagnon, Brian T. Mokiopakgosi, Le Botswana contemporain, Karthala éditions, 2001 (ISBN 9782845861497), p. 291 extrait en ligne (consulté le 14 octobre 2010).
  2. a et b (en) Paul Ash, « Railjournal.com »,
  3. (en) « Botswana Railways coaches delivered », sur Railwaygazette.com,
  4. (en) Samantha Herbst, « Transnet Engineering hands over passenger coaches to Botswana Railways », sur Engineeringnews.co.za,
  5. (en) Tumelo Mouwane, « Riding the BR Express », sur Mmegi.bw,
  6. (en) Pauline Dikuelo, « Botswana Railways next in privatisation drive », sur Mmegi.bw,
  7. (en) Brian Benza, « Makwinja appointed Botswana Railways CEO », sur Mmegi.bw,
  8. (en) Monkagedi Gaotlhobogwe, « BR stops train service », sur mmegi.bw, (consulté le 28 avril 2014)
  9. (en)« Passenger service », sur nrz.co.zw (consulté le 28 avril 2014)
  10. (en) Mpho Tebele, « Floods wreak havoc in Botswana », sur Southernafrican.news,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]