Botanique économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La botanique économique ou botanique appliquée est la discipline scientifique qui étudie les plantes cultivées par l'Homme et leur exploitation commerciale. Elle participe de l'anthropologie, la biologie, la conservation de la nature, la botanique, et d'autres disciplines[1].

Histoire du concept[modifier | modifier le code]

Le premier texte recensant des utilisations économiques de plantes semble être celui d'Elias Aspelin (sv), intitulé Flora oeconomica et publié en 1786[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Economic Botany ? », sur The Field Museum (consulté le 5 mars 2014).
  2. Wickens 1990, p. 13
  3. Aspelin 1786

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Études contemporaines[modifier | modifier le code]

  • (en) G. E. Wickens, « What is economic botany? », Economic Botany, vol. 44, no 1,‎ , p. 12-28 (DOI 10.1007/BF02861062)
  • Jacques Barrau, « La botanique économique et l'ethnobotanique au XIIe Congrès International de Botanique, Leningrad (juillet 1975) », Journal d'agriculture tropicale et de botanique appliquée, vol. 22, no 7,‎ , p. 289-290 (lire en ligne).

Ouvrages anciens[modifier | modifier le code]

  • (la) Elias Aspelin, « Flora oeconomica », Amoenitates academicae, vol. 2, no 24,‎ (lire en ligne).