Bosrobert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bosrobert
Bosrobert
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Intercommunalité Communauté de communes Intercom Bernay Terres de Normandie
Maire
Mandat
Franck Giffard
2020-2026
Code postal 27800
Code commune 27095
Démographie
Gentilé Bosrobertois
Population
municipale
662 hab. (2018 en augmentation de 7,12 % par rapport à 2013)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 33″ nord, 0° 45′ 18″ est
Altitude Min. 56 m
Max. 150 m
Superficie 9,21 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Brionne
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bosrobert
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Bosrobert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bosrobert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bosrobert
Liens
Site web http://www.bosrobert.fr/

Bosrobert est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bosrobert est une commune du Centre-Ouest du département de l'Eure. Selon l'atlas des paysages de Haute-Normandie, elle appartient à la région naturelle de la campagne du Neubourg[1]. Toutefois, l'Agreste, le service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, la classe au sein du Roumois (en tant que région agricole)[2]. Le territoire de la commune débute, au sud, au cœur de la vallée du Bec, à l'endroit même où le ruisseau du Bec prend sa source et s'étend, vers le nord, sur le plateau dominant la vallée. Il est essentiellement occupé par des grandes parcelles de culture qui se trouvent cernées, au sud et à l'est, par des espaces boisés. À vol d'oiseau, le bourg est à 4,5 km à l'est de Brionne[3], à 14 km au nord-ouest du Neubourg[4], à 18,5 km au nord-est de Bernay[5], à 36,5 km au nord-ouest d'Évreux[6] et à 34 km au sud-ouest de Rouen[7].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau du Bec prend sa source sur le territoire de la commune[9].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bosrobert est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[10],[11],[12]. La commune est en outre hors attraction des villes[13],[14].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Bosco Roberti vers 1200, Bosc Robert en 1333 et Bosrobert en Ouche en 1722[15], Boscrobert en 1793, Le Bosc-Robert en 1801[16].

Toponyme composé de Bosc « bois » et de l’anthroponyme Robert.

Bosc, la forme régionale de « bois », n'est pas la seule forme existante en Normandie, encore qu'elle soit de beaucoup la plus fréquente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bourg très ancien, l’église fut donnée au XIIe siècle à l'abbaye du Bec en même temps que celle du village de Saint-Taurin-des-Ifs qui fut rattaché à Bosrobert en 1827.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Michel Denys    
mars 2014 En cours Franck Giffard DVD Agent technique
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18].

En 2018, la commune comptait 662 habitants[Note 2], en augmentation de 7,12 % par rapport à 2013 (Eure : +0,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
400398428466550562550512479
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
442435425384363330301299292
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
302267235231243225216236251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
222212229342354374421580649
2018 - - - - - - - -
662--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre ;
  • Le viaduc du Bec[20] a été construit en 2005 pour les besoins de l'autoroute A28.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Natura 2000[modifier | modifier le code]

ZNIEFF de type 1[modifier | modifier le code]

  • Les prairies et les petits bois de Mémoulin[22].

Cette zone comprend des prairies mésophiles à mésohygrophiles, parcourues de petits ruisseaux et fossés, et quelques haies bocagères. Des agrions de mercure ont élu domicile près du ruisseau du Bec.

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

Site inscrit[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le plateau du Neubourg », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 5 février 2017).
  2. « Zonages », sur Agreste (consulté le 5 février 2017).
  3. « Distance à vol d'oiseau entre Bosrobert et Brionne », sur www.lion1906.com (consulté le 6 mars 2017).
  4. « Distance à vol d'oiseau entre Bosrobert et Le Neubourg », sur www.lion1906.com (consulté le 6 mars 2017).
  5. « Distance à vol d'oiseau entre Bosrobert et Bernay », sur www.lion1906.com (consulté le 6 mars 2017).
  6. « Distance à vol d'oiseau entre Bosrobert et Évreux », sur www.lion1906.com (consulté le 6 mars 2017).
  7. « Distance à vol d'oiseau entre Bosrobert et Rouen », sur www.lion1906.com (consulté le 6 mars 2017).
  8. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau du Bec (H6229000) ».
  10. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  11. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  12. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  13. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  15. Ernest de Blosseville, Dictionnaire topographique du département de l’Eure : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, vol. 1, Imprimerie Nationale, (lire en ligne), p. 29.
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  20. Viaduc du Bec en ligne sur [1] Structurae
  21. « Risle, Guiel, Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 30 juin 2015).
  22. « Les prairies et les petits bois de Mémoulin », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 25 février 2015).
  23. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 30 juin 2015).
  24. « La vallée du Bec », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 3 novembre 2017).