Boris et Gleb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de Boris et Gleb, XIVe siècle.
Les deux frères enlacés au centre de la toile La Vie mélangée de Vassily Kandinsky, 1907.

Boris et Gleb (russe : Борис и Глеб ; ukrainien : Борис і Гліб, Borys et Hlib) sont les premiers saints canonisés de la principauté de Kiev (Rus' de Kiev) en 1072. Ils sont fêtés le 24 juillet[1].

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Fils de Vladimir Ier, prince de Kiev qui a diffusé le christianisme en Russie, ils sont assassinés en 1015 par leur cousin[2] Sviatopolk le Maudit. Un culte se développe très vite autour des deux princes martyrs, qui ont accepté la mort sans résistance (soumission à la volonté de l’aîné).

La translation de leurs reliques dans la nouvelle collégiale de Vychgorod, près de Kiev a lieu le . Ils sont célébrés le 2 mai et le 24 juillet. De nombreux monastères et églises leur sont dédiés en Russie, en Ukraine, en Bulgarie, etc.

Le pape Benoît XIII au XVIIIe siècle a confirmé leur culte pour les catholiques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis : saints Boris et Gleb.
  2. Ou demi-frère, les sources divergent.

Sur les autres projets Wikimedia :