Boris de Schlœzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Boris Fiodorovitch Schlœzer (Борис Фёдорович Шлёцер, translittéré parfois Boris Fëdorovič Šlëcer ou Boris de Šlëcer), né à Vitebsk le et mort le à Paris, est un écrivain, musicologue et traducteur français d'origine russe.

Issu de la branche russe d'une famille noble allemande (son père, Karl Nestor von Schlözer [1839-1906], était un haut fonctionnaire de l'Empire russe), il émigra en France après la révolution d'Octobre. Il participa à La Nouvelle Revue française, et surtout traduisit de nombreux auteurs russes (Nicolas Gogol, Fiodor Dostoïevski, Vassili Rozanov et surtout son ami Léon Chestov dont il contribua à faire connaître la philosophie). Passionné de musique, il écrivit des monographies sur des compositeurs, parfois en collaboration avec sa sœur Tatiana de Schloezer (1883-1922), qui fut l'épouse d'Alexandre Scriabine.

Ouvrages de Boris de Schloezer[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Scriabine (en russe, Berlin, Éditions Grani, 1923), trad. fr., Paris, Librairie des Cinq continents, 1975.
  • Igor Stravinsky, Paris, Éditions Claude Aveline, 1929.
  • Nicolas Gogol, Paris, Plon, 1932.
  • Nicolas Gogol, l'homme et le poète ou les frères ennemis, Paris, L'Herne, 1972. (Complète refonte du livre précédent).
  • Introduction à J.-S. Bach ; essai d’esthétique musicale (1947 pour la première édition), réédité aux Presses universitaires de Rennes, coll. "Aesthetica" (2009).
  • Problèmes de la musique moderne avec Marina Scriabine, sa nièce], Paris, Minuit, 1959. Réédition aux Presses universitaires de Rennes, 2016, (ISBN 978-2-7535-4766-7)
  • Mon nom est personne, roman, Paris, Seghers, 1969.
  • Nombreux articles dans la NRF, la Revue musicale, la Revue philosophique, Critique, Les Temps modernes, etc.

Traductions[modifier | modifier le code]

Ouvrages sur Boris de Schloezer[modifier | modifier le code]

  • Un volume collectif d'hommages à Boris de Schloezer, Cahiers pour un temps, Paris, Centre Georges Pompidou/Pandora éditions, 1981 (avec des articles d'Yves Bonnefoy, André Boucourechliev, Noël Delvaux, Gilbert Gadoffre, Henri Gouhier, Gaëtan Picon, Georges Poulet, Jean Rousset, Jean Starobinski et Michel Vinaver).
  • Mikel Dufrenne, Phénoménologie de l'expérience esthétique, Paris, PUF, 1967.
  • Christine Esclapez, La musique comme parole des corps. Boris de Schloezer, André Souris et André Boucourechliev, Paris, L'Harmattan, 2007.
  • Gun-Britt Kohler, Boris de Schloezer ( 1881-1969 ). Wege aus der russischen EmigrationI, Cologne, Bölhau, 2003.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :