Boris Tchirkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boris Tchirkov
Description de cette image, également commentée ci-après

Boris Chirkov dans le rôle de Maxime. (1934)

Nom de naissance Boris Petrovitch Tchirkov
Naissance
Nolinsk
Gouvernement de Viatka
Drapeau de l'Empire russe
Nationalité russe puis soviétique
Décès (à 80 ans)
Moscou
U.R.S.S
Drapeau de l'URSS
Profession acteur
Films notables La Jeunesse de Maxime (1934)
Maxime à Vyborg (1938)

Boris Petrovitch Tchirkov (en russe : Борис Петрович Чирков), né le à Nolinsk dans le gouvernement de Viatka, aujourd'hui oblast de Kirov, et mort le , était un acteur soviétique russe qui apparut dans une cinquantaine de films, dont la célèbre trilogie de Maxime de Grigori Kozintsev et Leonid Trauberg.

Il était Artiste du peuple de l'URSS (1950), membre du Parti communiste depuis 1945.

Tchirkov était également un bon chanteur et jouait de la guitare. Krutitsa vertitsa shar goluboy interprétée dans la trilogie Maxime - l'équivalent russe de la chanson juive Vu Iz Dos Gesele est devenue sa marque de fabrique[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon certaines sources, l'artiste est né à Nolinsk, selon d'autres, dans le village Lozovaya-Pavlovka (aujourd'hui Brianka de l'oblast de Louhansk, en Ukraine)[1]. Tchirkov est diplômé de l'Académie des arts du théâtre de Saint-Pétersbourg en 1923. Il travaille au Théâtre du jeune spectateur léningradois (ru) en 1926-1930. En 1945-1950, il s'installe à Moscou et fait partie de la troupe du Théâtre national d'acteur de cinéma. Sa popularité était si grande qu'il arrivait à la milice montée de venir pour calmer le public.

Sa carrière au cinéma à commencé en 1928, avec le petit rôle d'artiste Patachon dans le film Mon fils d'Ievgueni Tcherviakov. Tchirkov se souvenait plus tard, qu'après s'être vu à l'écran, il était choqué par la fausseté de son interprétation. Son expérience théâtrale l'avait totalement desservi. Il s'est mis à observer le jeu de ses collègue de Lenfilm pour trouver la manière de jouer qui serait crédible à l'écran[2]. On considère comme l'une de ses meilleures interprétations Stepan Latounine dans l'Instituteur de Sergueï Guerassimov (1939). Dans Glinka, Tchirkov a créé le personnage lyrique et attachant du grand compositeur russe. Mais dans le cœur des spectateurs de sa génération Tchirkov est resté sous les traits de Maxime de la trilogie La jeunesse de Maxime, le gars du peuple à la guitare devenu combattant communiste, l’archétype du bâtisseur des temps nouveaux. Ce personnage était tellement associé à l'acteur, qu'aussi bien ses collègues que ses admirateurs lui reprochèrent d'avoir accepté par la suite de jouer Nestor Makhno dans Alexandre Parkhomenko de Leonid Loukov (1942)[3]. En 1955-1963, il est professeur à l'Institut national de la cinématographie. Ses étudiants saluaient son entrée en classe avec la chanson Vu Is Dos Gesele en marque de respect[2].

Le 28 mai 1982, lors de la cérémonie de remise du Prix Lénine, l'artiste a été pris d'un malaise brutal. Il est mort sur le chemin de l'hôpital dans la voiture de réanimation. Tchirkov est inhumé au cimetière de Novodevitchi[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) Пресс-центр Правительства Кировской области, « В Нолинске пройдет праздник в день рождения Бориса Чиркова. », sur ikirov.ru (consulté le 30 mai 2015)
  2. a et b (ru) Юрий Крохин. Российская газета, « Плыла, качалась лодочка... Борис Чирков. », sur rg.ru,‎ (consulté le 31 mai 2015)
  3. a et b (ru) « Исполняется 20 лет со дня смерти народного артиста СССР Бориса Чиркова. », sur РИА Новости,‎ (consulté le 31 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]