Boris Ouspenski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ouspenski.
Boris Ouspenski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Борис Андреевич УспенскийVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Fratrie
Vladimir Andreevich Uspensky (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Fiodor Borissovitch Ouslenskiï (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Faculté de philologie de l'Université d’État de Moscou (d) (-), Institute for African Studies (d) (-), université de Vienne (à partir de ), université Harvard (à partir de ), université Cornell (à partir de ), université d'État des sciences humaines de Russie (à partir de ), École des hautes études en sciences économiques (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Élève
Étudiant de thèse
Anna Feliksovna Litvin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Boris Andreïevitch Ouspenski (en russe : Борис Андреевич Успенский) (né le à Moscou) est un philologue, sémioticien et mythographe russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université de Moscou (1960), Ouspenski a ensuite enseigné dans cette même université[1]. Il a également dispensé son enseignement à l'Harvard, à l’université Cornell, ainsi qu’à celles de Vienne, de Graz, de Université de Naples - L'Orientale, et de Lugano. Il est membre de plusieurs sociétés savantes et académies européennes.

Ouspenski est issu de l’école de pensée représentée par le philologue et sémioticien russe Youri Lotman, avec lequel il a travaillé à l’université de Tartu. Ses principaux travaux se sont attachés à la situation linguistique dans la Russie kiévienne et à son importance dans l'étude du russe littéraire, aux études philologiques dans la sphère des antiquités slaves, et aux principes de la topologie structurale.

Il est notamment connu pour ses travaux sur la sémiotique des icônes russes.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

En russe[modifier | modifier le code]

  • Архаическая система церковнославянского произношения (Из истории литургического произношения в России), М., 1968
  • Из истории русских канонических имён (История ударения в канонических именах собственных в их отношении к русским литературным и разговорным формам), М., 1969
  • Первая русская грамматика на родном языке, 1975
  • Филологические разыскания в области славянских древностей (Реликты язычества в восточнославянском культе Николая Мирликийского), М., 1982
  • Краткий очерк истории русского литературного языка, М. 1994
  • Избранные труды, М., 1994—1997, т. 1-3
  • Семиотика искусства, М., 1995
  • Царь и патриарх, М., 1998
  • Борис и Глеб: восприятие истории в Древней Руси, М., 2000
  • История русского литературного языка (XI—XVII вв.), М., 2002
  • Крестное знамение и сакральное пространство, М., 2004
  • Этюды о русской истории", СПб., 2002
  • Историко-филологические очерки, М., 2004
  • Крест и круг, М., 2006
  • Ego Loquens. Язык и коммуникационное пространство, М., 2007

En anglais[modifier | modifier le code]

  • Linguistic Situation in Kievan Rus and Its Importance for the Study of the Russian Literary Language
  • Philological Studies in the Sphere of Slavonic Antiquities
  • The Principles of Structural Topology
  • The Semiotics of the Russian Icon, 1976

En français[modifier | modifier le code]

  • textes choisis et présentés en collaboration avec Y. Lotman, École de Tartu, Travaux sur les systèmes de signes : école de Tartu, trad. d’Anne Zouboff, Bruxelles & Paris, Éditions Complexe & Presses universitaires de France, 1976
  • avec Y. Lotman, Sémiotique de la culture russe : études sur l'histoire, trad. de Françoise Lhoest, Lausanne, L'Âge d'homme, 1990

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]