Boris Karlov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karlov.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Boris Karloff.
Boris Karlov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
KraljevoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Boris Karlov ( - à Kraljevo) est un accordéoniste bulgare[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Boris Karlov naît à Sofia dans une famille d'origine tsigane. Son père, le trompettiste Karlo Aliev, dirige l'orchestre Sofiiska Korenyashka Grupa[2], souvent diffusé sur Radio Sofia[3]. Dès son plus jeune âge, Karlov se passionne pour la musique folklorique bulgare. Il commence à jouer de l'ocarina puis de la tamboura dans l'orchestre de son père. Il y acquiert l'expérience de la structure harmonique de la musique bulgare. À 12 ans, Boris débute l'accordéon avec un instrument simple (Hohner 48 basses), et progresse avec un instrument plus important à 120 basses. Finalement, il se fait fabriquer un accordéon Scandalli sur mesure.

À la mort de son père, Boris Karlov prend la direction de son orchestre[2]. Il est le premier accordéoniste de renom originaire de Bulgarie[3]. Dans les années 1950, il est très sollicité à l'étranger, notamment en Yougoslavie, où il donne de nombreux concerts. Il meurt en tournée dans la ville serbe de Kraljevo à la suite d'une infection rénale[3],[4].

Style musical[modifier | modifier le code]

Il développe un nouveau style de jeu, reposant principalement sur des phrases courtes et simples, mais très rapides, souvent dans un rythme irrégulier, et reproduisant les ornementations d'instruments traditionnels bulgares tels que la gaïda (cornemuse) et le kaval (flûte)[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Carol Silverman, Romani Routes: Cultural Politics and Balkan Music in Diaspora, Oxford University Press, coll. « American Musicspheres », (ISBN 9780199913350, lire en ligne)
  2. a et b (en)Donna A. Buchanan, Performing Democracy: Bulgarian Music and Musicians in Transition, University of Chicago Press, (ISBN 9780226078274, lire en ligne), p. 124
  3. a, b et c (en) Zhivko Stanchev, « The Magic of Accordion », Radio Bulgarie,
  4. (en) CN, « Boris Karlov Legend of the Bulgarian Accordion », Sing Out!,
  5. (en)Kalin S. Kirilov, Bulgarian Harmony: In Village, Wedding, and Choral Music of the Last Century, Routledge, coll. « SOAS Musicology Series », (ISBN 9781351954105, lire en ligne), p. 4-5

Liens externes[modifier | modifier le code]