Boris Guimpel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Boris Guimpel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Arme
Conflit

Boris Guimpel-Levitzky dit Bob Guimpel, (né en 1911 et décédé en 1979, dit Mailly ou Berthe) est un architecte français responsable, durant la Seconde Guerre mondiale, des bureaux Renseignements et Opérations du mouvement de résistance des FTP.

Biographie[modifier | modifier le code]

Boris Guimpel est un fils d'exilés russes. Il suit des études à l'école Alsacienne de Paris puis à l'École spéciale d'architecture dont il sort ne sort pas diplômé en 1935[1]).

Lors de la guerre d'Espagne, il s'engage dans les brigades internationales et devient en mai 1937[2] chef d'état-major de la 14e Brigade Internationale dite La Marseillaise. Il est blessé en 1938 à la bataille d'Aragon.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il rentre dans la résistance française et devient responsable des 2e et 3e bureaux (Renseignements et Opérations) des Francs-tireurs et partisans, chef du service B en Zone Sud (B.Z.). En mai 1944, il échappe à la rafle menée par Klaus Barbie contre le CMZ (comité militaire de la Zone sud). Sa femme Manon est arrêtée et torturée. En 1945, il est engagé dans le 151e R.I. nouvellement reconstitué. Il est blessé en 1945.

Après la guerre, Boris Guimpel reprend son métier d'architecte.

Sources[modifier | modifier le code]

Roger Faligot et Rémi Kauffer, Service B, le réseau d'espionnage le plus secret de la Seconde Guerre mondiale, Fayard, (ISBN 2213015988)

  1. Annuaire des architectes diplômés de l'École spéciale d'architecture, Paris, SADESA, 1998/99
  2. La Marsellesa - Reconstitution historique de la guerre civile espagnole - Historique