Boris Chtcherbina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Boris Chtcherbina
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Ukrainian State University of Railway Transport (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Membre de
Distinctions
Dom-gil-sherbina-tyumen-2.jpg
plaque commémorative

Boris Evdokimovich Chtcherbina (en russe : Борис Евдокимович Щербина et en ukrainien : Борис Євдокимович Щербина) est un homme politique soviétique né le à Debaltseve et mort le à Moscou.

Exerçant les fonctions de vice-président du Conseil des ministres de l'URSS de 1984 à 1989, il a, durant cette période, supervisé la gestion de crise à la suite de deux catastrophes majeures : la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986 et le séisme de 1988 en Arménie.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1984, il devient vice-président du Conseil des ministres et, à ce titre, est chargé de gérer les conséquences de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986.

Boris Chtcherbina joue un rôle similaire après le tremblement de terre catastrophique qui frappe l'Arménie en 1988[1].

Il propose de faire appel à des sauveteurs internationaux - venus d'Autriche et de Tchécoslovaquie - qui disposent d'imageurs thermiques et de chiens spécialement entraînés à la recherche de survivants[2].

En 1990, il s'oppose à l'élection de Boris Eltsine à la présidence du Soviet suprême de la RSFS de Russie, le décrivant comme « un homme de basse qualité morale », dont l'élection « ouvrirait la voie à la période la plus sombre de l'histoire de notre pays »[3].

Cependant, Boris Eltsine est élu et deviendra plus tard le premier président de la fédération de Russie indépendante.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le rôle de Chtcherbina est interprété par Stellan Skarsgård dans la mini-série Chernobyl (2019)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sonja D. Schmid, Producing Power : The Pre-Chernobyl History of the Soviet Nuclear Industry, MIT Press, , 362 p. (ISBN 9780262028271, lire en ligne).
  2. (ru) Булат Ережепов, « Десять Хиросим Спитака – воспоминания казахстанца о страшном землетрясении », sur sputniknews.kz,‎ .
  3. (ru) « Борис Евдокимович ЩЕРБИНА », sur gubweek.ru,‎ .
  4. (en) Chernobyl sur l’Internet Movie Database