Boris Andreïev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boris Andreïev
Description de cette image, également commentée ci-après

Boris Andreïev dans le film Deux combattants. 1943.

Nom de naissance Boris Fiodorovitch Andreïev
Naissance
Saratov
Empire russe
Drapeau de la Russie Russie
Nationalité soviétique
Décès (à 67 ans)
Moscou
U.R.S.S
Drapeau de l'URSS
Profession acteur
Films notables Les Tractoristes (1939)
Deux combattants (1943)
La Chute de Berlin (1949)

Boris Fiodorovitch Andreïev (en russe : Бори́с Фёдорович Андре́ев), né le à Saratov et mort le (à 67 ans) à Moscou, est un acteur soviétique, Artiste du peuple de l'URSS, membre du Parti communiste de l'Union soviétique depuis 1948[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Boris Andreïev est né dans la famille d'ouvriers. Ses années d'enfance et de jeunesse se sont passées à Atkarsk dans le Gouvernement de Saratov. Après sept ans d'études primaires il commence à travailler à l'usine de fabrication des moissonneuses-batteuses de Saratov dont il intègre également la troupe du théâtre amateur. Sur conseil d'un ami il s'inscrit à l'école d'art dramatique de Saratov. Dimplômé en 1937, il commence la carrière d'acteur professionnel au Théâtre Karl Marx de Saratov. Lors de l'une des représentations de son théâtre à Moscou, il se fait remarquer par Ivan Pyriev qui lui donne un rôle dans son film Les Tractoristes sorti en 1939. Pendant le tournage, Andreïev fait connaissance avec Piotr Aleïnikov et Nikolaï Krioutchkov qui resteront ses amis pour la vie[2]. À partir de ce moment, il a troqué la carrière théâtrale pour le travail au cinéma. En tout, Andreïev a joué dans plus de cinquante films, incarnant principalement les personnages du peuple, débonnaires. Il a également prêté sa voix aux personnages des dessins animés.

En 1944, on lui décerne l'Ordre de l'Étoile rouge pour son rôle dans le film Deux combattants (1943). Deux prix Staline lui sont attribués : en 1948, pour avoir incarné Yakov Bourmaka dans le film Le Dit de la terre sibérienne et pour le rôle dans La Chute de Berlin en 1950. Il est distingué Artiste du Peuple de la République socialiste fédérative soviétique de Russie en 1950, puis, Artiste du peuple de l'URSS en 1962. Il reçoit l'ordre de Lenine en 1967 et l'Ordre de la Révolution d'Octobre en 1974. Pour le film La Tragédie optimiste au Festival du film de San-Francisco il a reçu le prix du meilleur acteur du second plan.

Son épouse Galina Vassilievna était diplômée de l'Académie russe de musique Gnessine (1925-1984). Leur fils Boris Borisovitch Andreïev (1952-2012) est devenu critique de cinéma, professeur de l'Université d'État de la culture et des arts de Moscou.

Son ami Piotr Aleïnikov, lui a dit un jour vouloir être inhumé au cimetière de Novodevitchi. Mais les places y étaient réservées aux artistes du peuple de l'URSS. À la mort d'Aleïnikov en 1965, Andreïev, jouissant d'une grande renommée, a fait la demande d'une faveur spéciale auprès du membre du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique et chef du Comité exécutif du Mossovet, Vladimir Promyslov, qui a autorisé l'inhumation à condition qu'Andreïev cède pour cela la place qui lui avait été réservée. Ainsi, l'artiste repose au cimetière Vagankovo[3].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) « Борис Андреев - 100 лет со дня рождения. », sur RIA Novosti,‎ (consulté le 24 mai 2015)
  2. (ru) « Борис Андреев. Чтобы помнили. », sur chtoby-pomnili.com (consulté le 23 mai 2015)
  3. (ru) « Петр Мартынович Алейников. Чтобы помнили. », sur chtoby-pomnili.com/,‎ (consulté le 23 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]