Boréades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Boréades débarrassant Phinée des Harpies, cratère à colonnettes du peintre de Léningrad, v. 460 av. J.-C., musée du Louvre.

Dans la mythologie grecque, les Boréades (en grec ancien : Βορεάδαι / Boreádai), Calaïs (en grec ancien : Κάλαϊς / Kálaïs) et Zéthès (ou Zétès, Zéthée ; en grec ancien : Ζήτης / Zētēs) sont les fils de Borée, le Vent du nord, et d'Orithye, une mortelle. Ils sont très appréciés pour leurs petites brises fraîches et sont détestés à cause de leurs tornades tumultueuses.

Calaïs et Zétès délivrent Phinée des Harpies, illustration des Métamorphoses d'Ovide.

Ils prirent part à l'expédition des Argonautes pour reprendre possession de la Toison d'or[1]. Quand l'expédition fit escale à Salmydessos, les deux frères profitèrent de l'occasion pour délivrer leur sœur Cléopâtre, que le roi Phinée avait fait jeter en prison afin d'épouser Idéa, fille de Dardanos. Ils détrônèrent Phinée et donnèrent le pouvoir aux enfants de Cléopâtre[2]. Selon une autre version, Phinée, devin frappé de cécité, était harcelé par les Harpies. Ce fut les deux frères qui le délivrèrent de ces monstres et, par reconnaissance, Phinée leur révéla la route à suivre pour atteindre la Colchide par le Bosphore, et les dangers à éviter[3].

Lors de l'escale à Bithynie, leur compagnon Argonaute Hylas disparaît, enlevé par les nymphes. C'est Calaïs et Zéthès qui conseillent d'abandonner les recherches. Mais Héraclès, furieux de ce choix, les retrouve sur l'île de Tinos et les change en vents[2]. D’après Acousilaos, Calaïs et Zétès furent tués à Tinos par Héraclès[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, Pocket, , 516 p. (ISBN 2-266-06168-2), p. 322-323
  2. a et b Gilles Lambert et Roland Harari, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Paris, Le Grand Livre du Mois, , 256 p. (ISBN 2-7028-3443-4), p. 251
  3. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne] (I, 9 21)
  4. fr. B19

Sources[modifier | modifier le code]