Boquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les transports
Cet article est une ébauche concernant les transports.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Boké.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boquet (homonymie).
Boquet

Le boquet est une voiture hippomobile légère, ouverte, à deux roues et deux places, inventée vers 1777 par le carrossier Boquet, installé rue des Petits-Champs à Paris. Le boquet est un cabriolet, très proche du tilbury avec lequel il ne faut pas le confondre : le tilbury a une forme en rotonde caractéristique et des suspensions plus élaborées.

L’usage et le nom du boquet se répandirent rapidement, en particulier en Angleterre puis aux États-Unis.

Évolution[modifier | modifier le code]

Le Grand Duc Alexis au bois de Boulogne, en landau traîné par le Boogie électrique Helmann (1899).

Le boquet a évolué ensuite en voiture à quatre roues. Le nom, lui, évolua en bockey, boguet, bockeis, bockel, boghei, puis boogie : ce terme se spécialise pour désigner les doubles essieux des trains (en français : bogie) ; enfin buggy. Aux États-Unis, buggy désigne une voiture légère, ouverte, à quatre roues, qui n'a que peu de points communs avec le boquet d'origine.

Aujourd'hui le buggy est un type de carrosserie automobile de loisirs.

Sources[modifier | modifier le code]

Joseph Jobé, Au temps des cochers, Lausanne, Edita-Lazarus, 1976. ISBN 2-88001-019-5

Voir aussi[modifier | modifier le code]