Boortsog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boortsog
Image illustrative de l'article Boortsog
Variété mongole de boortsog

Autre nom (mn) боорцог ᠪᠣᠭᠤᠷᠰᠤᠭ
(kk) баурсақ
(tg) бусроқ
...
Lieu d’origine Asie centrale
Ingrédients farine de blé frite, lait, levure
Mets similaires beurre, sucre, œuf
Classification Plat

Les boortsog, boorsoq, ou baursak (en bachkir : бауырһаҡ, en kazakh : баурсақ, en kirghize : боорсок, en mongol : боорцог, en tatar : бавырсак, en ouzbek : bog'irsoq, en tadjik : бусроқ, en turc : pişi,bişi,tuzlu lokma ou halka) est un type de pâte frite commune dans les cuisines d'Asie centrale, d'Idel-oural et mongole. Ils peuvent ressembler à des cookies, ou des biscuits. Quand ils sont frits ils sont comparables à des beignets.

Préparation[modifier | modifier le code]

une des sortes de boortsog

La pâte à boortsog dépend de la région. Elle peut être simple, ou sucrée et croustillante. La version kirghize donne par exemple pour une part de beurre, sept parts d'eau salée et six parts de lait, plus la levure et la farine et les œufs.

Les boortsog se préparent en coupant en morceaux la pâte aplatie. Bien que moins courant en Asie centrale, ces morceaux peuvent être pliés en diverses formes avant d'être frits. C'est une méthode plus courante chez les Mongols. Ils utilisent également de la graisse de mouton, ou de l'huile végétale, pour leur donner une saveur particulière[1],[2],[3],[4].

Variations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :