Bonzée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bonzée-en-Woëvre)
Aller à : navigation, rechercher
Bonzée
La rue principale du village de Bonzée en Woevre
La rue principale du village de Bonzée en Woevre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meuse
Arrondissement Verdun
Canton Étain
Intercommunalité Communauté de communes du Canton de Fresnes en Woëvre
Maire
Mandat
Dominique Moussa
2014-2020
Code postal 55160
Code commune 55060
Démographie
Gentilé Bonzéens
Population
municipale
354 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Population
aire urbaine
281 180 hab.
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 51″ nord, 5° 35′ 37″ est
Altitude Min. 228 m – Max. 391 m
Superficie 21,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte administrative de la Meuse
City locator 14.svg
Bonzée

Géolocalisation sur la carte : Meuse

Voir sur la carte topographique de la Meuse
City locator 14.svg
Bonzée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bonzée

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bonzée

Bonzée est une commune française située dans le département de la Meuse, en région Grand Est.

Elle est issue de la fusion en 1977 de trois communes : Bonzée-en-Woëvre, Mesnil-sous-les-Côtes et Mont-Villers, elle-même fusion des villages de Villers-sous-Bonchamp et Mont-sous-les-Côtes en 1965. La ferme de Murauvaux fait aussi partie de la commune de Bonzée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bonzée fait partie du Parc naturel régional de Lorraine[1] et se trouve au pied des Côtes de Meuse (du côté Nord-Est) et fait ainsi partie de la plaine de la Woëvre. Elle est traversée par le Longeau et est surplombée par les Côtes de Meuse et la Côte des Hures. Le Longeau est un ruisseau prenant sa source à l'étang de Longeau (commune de Hannonville-sous-les-Côtes) et qui traverse la commune par les villages de Mesnil-sous-les-Côtes puis de Bonzée en allimentant le lac de Bonzée,

La commune de Bonzée est bordée dans le canton de Fresnes-en-Woëvre par les communes de Haudiomont, Manheulles, Fresnes-en-Woëvre, Tresauvaux, Les Éparges ainsi que de Mouilly et par le canton de Verdun-Est.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Bonzée est composé à partir des anthroponymes latin Bonisins et du germanique Waldo.

L'appartenance de Bonzée au monsastère de Saint-Paul (Similiter ecclesiam ad Bunsena) apparaît avant 971 dans la Chronique de St-Paul de Verdun puis Bonzeium apparaît dans la charte de Vilfried (alors évêque de Verdun) et Botzeium dans l'acte de confirmation de l'Empereur Otton_II_du_Saint-Empire.

Bonzée se retrouve aussi dans certain écrit Bonzey orthographié.

Mont vient de mons, montagne et Mesnil est un vieux mot signifiant habitation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 8 novembre 1914, durant la Première Guerre mondiale, le front se situe proche de la commune, sur les côtes, une grande activité de l'armée française dans la commune[2]. En 1914, la commune est intégrée à la troisième ligne, la première ligne aux Les Éparges et la seconde ligne à Calonne.

Le , Bonzée-en-Woëvre devient Bonzée à la suite de sa fusion-association avec Mesnil-sous-les-Côtes et Mont-Villers. Le , la fusion de Bonzée avec Mesnil-sous-les-Côtes et Mont-Villers est transformée en fusion simple[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Bernard Simon    
mars 2008 mars 2014 Joël Grandjean    
mars 2014 en cours Dominique Moussa    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 354 habitants, en diminution de -3,01 % par rapport à 2009 (Meuse : -1,29 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300 344 379 396 410 440 413 420 423
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
389 372 363 345 334 299 290 280 240
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
212 207 206 111 169 159 157 154 153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
159 133 131 306 328 350 362 363 354
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le camping de Bonzée attire beaucoup de monde chaque année. Il existe depuis 1978. On y trouve aussi un lac.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monuments militaires[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Laurent de Bonzée, origine XVIIIe siècle, détruite en 1914, reconstruite en 1927.
  • L'église Saint-Brice de Mesnil-sous-les-Côtes, origine 1603, rebâtie en 1858, détruite en 1914, reconstruite en 1924.
  • L'église Saint-Martin de Mont-Villers, construite en 1769.

Décorations françaises[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, Décret no 2015-73 du 27 janvier 2015 portant renouvellement du classement du parc naturel régional de Lorraine, (lire en ligne)
  2. 'La boue' Maurice Genevoix, p398.
  3. http://www.insee.fr/fr/methodes/nomenclatures/cog/fichecommunale.asp?codedep=55&codecom=060
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .