Bons Baisers de Bruges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bons Baisers de Bruges

Titre québécois Bienvenue à Bruges
Titre original In Bruges
Réalisation Martin McDonagh
Scénario Martin McDonagh
Acteurs principaux
Sociétés de production Blueprint Pictures
Film4
Focus Features
Scion Films
Pays de production Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie noire, thriller
Durée 102 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bons Baisers de Bruges ou Bienvenue à Bruges au Québec et au Nouveau-Brunswick[1] (In Bruges en version originale) est un film britannico-américain réalisé par Martin McDonagh, sorti en 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ray (Colin Farrell) et Ken (Brendan Gleeson) sont deux tueurs à gages irlandais. À la suite d'une mission ayant mal tourné à Londres, ils sont envoyés sur ordre de leur patron, Harry Waters (Ralph Fiennes), pendant deux semaines à Bruges, en Belgique, pour se faire oublier. Avec un seul ordre : ne pas bouger dans l'attente de nouvelles instructions.

Ken, le plus âgé des deux, fait contre mauvaise fortune bon cœur et prend plaisir à visiter les monuments et ruelles médiévaux. Ce n'est pas du tout le cas de Ray, plus jeune, qui lui est agacé par cette ville et taraudé par le souvenir d'un enfant qu'il a tué par erreur lors d'un précédent contrat (on apprend qu'il s'agit en fait de son premier contrat). Après quelques jours, Harry prend contact avec Ken et lui ordonne de supprimer Ray pour le punir d'avoir accidentellement tué l'enfant. Cependant, Ray est devenu suicidaire par remords et Ken ne peut s'y résoudre. Harry vient donc à Bruges lui-même pour les supprimer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version Française (VF) sur Voxofilm[4] et RS Doublage[5], Version Québécoise (VQ) sur Doublage Québec[6]

Tournage[modifier | modifier le code]

L'intégralité du film a été tournée sur place, à Bruges, à l'exception de la scène dans le clocher du beffroi, recréée en studio.

Lors de la scène où les deux protagonistes visitent un édifice religieux, le personnage de Brendan Gleeson évoque une fiole contenant des gouttes de sang du Christ que l'on peut bénir en ce lieu. En effet, à Bruges, cette relique est conservée dans la Basilique du Saint-Sang. Mais dans le film, ce n'est pas ladite basilique qui apparaît à l'écran, la séquence ayant été tournée dans un autre endroit, à savoir l'église de Jérusalem.

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[7] 33 394 440 $ 106
Drapeau des États-Unis États-Unis[7] 7 800 824 $ 20
Drapeau de la France France[8] 370 754 entrées 15

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Il a reçu un accueil critique favorable, recueillant 84 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,3/10 et sur la base de 184 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[9]. Sur Metacritic, il obtient un score de 67/100 sur la base de 34 critiques collectées[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bienvenue à Bruges
  2. http://explore.bfi.org.uk/4ce2b8c2238ae
  3. « In Bruges (2008) - Financial Information », sur The Numbers (consulté le ).
  4. « Fiche de doublage de « Bons Baisers de Bruges » », sur Voxofilm (consulté le ).
  5. « 2de fiche de doublage de « Bons Baisers de Bruges » », sur RS Doublage (consulté le ).
  6. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=2027
  7. a et b « (en) « In Bruges » », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  8. « Bons Baisers de Bruges », sur Jp's Box-office (consulté le ).
  9. Bons Baisers de Bruges sur Rotten Tomatoes.
  10. Bons Baisers de Bruges sur Metacritic.
  11. (en) Catherine Rees, Adaptation and Nation : Theatrical Contexts for Contemporary English and Irish Drama, Springer, , 185 p. (ISBN 978-1-137-42587-4, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]