Bonneville-Aptot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bonneville-Aptot
Bonneville-Aptot
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Intercommunalité Communauté de communes de Pont-Audemer / Val de Risle
Maire
Mandat
Gilles Riaux
2020-2026
Code postal 27290
Code commune 27083
Démographie
Gentilé Bonnevillais
Population
municipale
260 hab. (2018 en augmentation de 5,26 % par rapport à 2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 32″ nord, 0° 45′ 49″ est
Altitude Min. 100 m
Max. 154 m
Superficie 7,47 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Rouen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Pont-Audemer
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bonneville-Aptot
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Bonneville-Aptot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bonneville-Aptot
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bonneville-Aptot

Bonneville-Aptot est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Bonneville-Aptot est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Rouen, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 317 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune est constituée par la fusion, en 1844, de Bonneville-sur-le-Bec et d'Aptot[6].

Bonneville est attesté sous les formes Burnencvilla en 1035[6], Bonneville sur le Bec en 1793, Bonneville en 1801, Bonneville-Appetot en 1844[7]. Il s'agit d'une formation toponymique en -ville au sens ancien de « domaine rural », précédée de l'anthroponyme pangermanique Burning[6].

Aptot est attesté sous la forme Apletot entre 1070 et 1082.
« La ferme aux pommes », le premier terme étant dérivé du vieux scandinave epli « pomme », et joint au vieux scandinave topt[8], toft « domaine, ferme ». En réalité, la forme Apletot, isolée, est une altération probable d'Aptot, forme citée régulièrement par la suite. Le premier élément Ap- représente le nom de personne norrois Api que l'on retrouve dans les toponymes contigus Appeville et Aptuit (situés environ à 8 km). Sans doute s'agit-il du même personnage[6]. C'est un triplet toponymique assez rare, alors que l'on rencontre de nombreuses paires toponymiques (cf. Hattenville / Hattentot; Cideville / Cidetot, etc.).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les terres des deux villages furent données à l'abbaye du Bec au XIe siècle.

Le premier monastère fondé par Herluin fut édifié dans cette commune[9]. En 1039, il transféra ce monastère dans la vallée du Bec au Bec-Hellouin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Gilles Riaux DVD Cadre supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2018, la commune comptait 260 habitants[Note 3], en augmentation de 5,26 % par rapport à 2013 (Eure : +0,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292273350354369377381390407
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
376380329332327288274269253
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
228231218193185197192177178
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
170180149188161169207212236
2017 2018 - - - - - - -
257260-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune compte plusieurs édifices inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • L'église Saint-Pierre (XIVe et XVe siècles)[13] ;
  • L'église Saint-Jean-Baptiste (XIIe (?))[14] ;
  • Le château d'Aptot (lieu-dit) des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles[15] dont Charles d'Osmoy profita jusqu'à sa mort ;
  • Un établissement conventuel, ferme des XIe, XVe et XVIIe siècles[9] ;
  • Une maison du XVIIIe siècle[16].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

ZNIEFF de type 1[modifier | modifier le code]

  • La mare communale du jardin Rolet[17].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Charles d'Osmoy (1827 - 1894 à Bonneville-Aptot), homme politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 2 décembre 2020)
  6. a b c et d François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 54 - 70
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Adigard des Gautries, Fernand Lechanteur - Les noms des communes de Normandie - VII [article] Annales de Normandie Année 1963 - page 6.
  9. a et b « Établissement conventuel », notice no IA00019618.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Église paroissiale Saint-Pierre », notice no IA00019617.
  14. « Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste », notice no IA00019619.
  15. « Château à Aptot », notice no IA00019620.
  16. « Maison », notice no IA00019621.
  17. « La mare communale du jardin Rolet », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 7 avril 2016).
  18. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 7 avril 2016).