Bonnet à poil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bonnet à poil
Image dans Infobox.
Un soldat de la brigade mécanisée « Granatieri di Sardegna » porteur d'un bonnet à poil.
Caractéristiques
Type
Casquette de militaire (d), chapeauVoir et modifier les données sur Wikidata
Matière
Fourrure d'ours (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le bonnet à poil (bearskin en anglais) est un haut bonnet de fourrure, souvent porté comme une partie d'un uniforme militaire de cérémonie. Traditionnellement, les bonnets à poil étaient les chapeaux des grenadiers et ils sont encore portés par des grenadiers et des régiments de gardes dans plusieurs armées. Il est à distinguer du colback.

Origines[modifier | modifier le code]

Il est emprunté aux grenadiers à pied de la Garde impériale de Napoléon Ier, vaincus à Waterloo en 1815 par le 1st Foot Guards qui par la suite prit le nom de Grenadier Guards[1].

Armée belge[modifier | modifier le code]

L'uniforme de cérémonie de l'escorte royale belge comprend un bonnet en peau d'ours.

Deux unités en Belgique utilisent actuellement le bonnet en peau d'ours, l'escorte royale à cheval (depuis 1938), de la police fédérale belge[2] et le Regiment Carabiniers Prins Boudewijn - Grenadiers de la composante terrestre des forces armées belges.

Jusqu'en 1914, les peaux d'ours étaient portées en uniforme de parade par le Régiment des Grenadiers de l'armée belge[3]. Les peaux d'ours ont été utilisées dans les manœuvres en temps de paix jusqu'en 1900 environ, les peaux d'ours ont été laissées dans les casernes lors de la mobilisation en août 1914 et les troupes allemandes occupant Bruxelles auraient emporté beaucoup de souvenirs. Successeur moderne du régiment des Grenadiers, le Regiment Carabiniers Prins Boudewijn - Grenadiers (Régiment Carabiniers Prince Baudouin - Grenadiers) a réadopté cette coiffure à des fins cérémonielles limitées.

En plus des unités militaires, le bonnet en peau d'ours est également utilisé par l'escorte royale, une unité de la police civile. Accompagnant le monarque lors de cérémonie officielles, les fonctions de l'unité d'escorte étaient auparavant exercées par la gendarmerie, une unité paramilitaire des forces armées belges qui a été dissoute en 1992. L'unité d'escorte royale actuelle porte l'uniforme complet d'avant 1914 de la gendarmerie défunte, y compris sa casquette en peau d'ours.

Armée britannique[modifier | modifier le code]

Opposition[modifier | modifier le code]

Corps militaires portant le bonnet à poil[modifier | modifier le code]

Passés[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Le prince Albert en uniforme (1897).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Deux scandales qu'on ne vous raconte jamais sur la bataille de Waterloo -- Les anecdotes d'Argos #3 » (consulté le )
  2. (en) Rinaldo D. Ami, World uniforms in colour, vol. 1 : The European Nations, Londres, Patrick Stephens Ltd, coll. « F. Dubrez Fawcett », , 90 p. (ISBN 978-0-85059-031-9)
  3. Guy Derie et John Pacco, Les soldats de Léopold Ier et Léopold II, Legrain, (OCLC 165566353, lire en ligne), p. 24-25