Bonnes résolutions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
« Une résolution pour chaque matin de la nouvelle année »

Les bonnes résolutions sont une coutume de la civilisation occidentale qui consiste, à l'occasion du passage à la nouvelle année le 1er janvier, à prendre un ou plusieurs engagements envers soi-même pour améliorer son comportement, une habitude ou son mode de vie durant l'année à venir.
Plus globalement, dans la vie de tous les jours, elles font généralement suite à un évènement déclencheur ou un besoin présent qui est dur à atteindre.

Exemples de bonnes résolutions[modifier | modifier le code]

Le site officiel du gouvernement américain propose une liste des bonnes résolutions les plus populaires[1] :

  • Améliorer son bien-être physique : manger sainement, perdre du poids, se remettre en forme, boire moins d'alcool, arrêter de fumer, ne plus se ronger les ongles...
  • Améliorer son bien-être mental : pensée positive, rire plus souvent, profiter de la vie, avoir une meilleure éducation, réduire son stress...
  • Améliorer ses finances : payer ses dettes, économiser de l'argent, réaliser des investissements...
  • Améliorer son engagement social : être sociable, se faire des amis, passer plus de temps en famille, développer son intelligence sociale, trouver un meilleur travail, se porter volontaire pour aider les autres...
  • Faire un voyage

Méthodes[modifier | modifier le code]

Puisque ces résolutions sont difficiles à tenir, des méthodes ont été conçues pour aider.

On peut par exemple tenir un emploi du temps et séparer les résolutions en étapes "faire du sport", sera ainsi séparé en "choisir un sport", "commencer une demi-heure dimanche", "trouver des gens qui pratiquent déjà cette activité"...

D'autres résolutions demandent un travail sur soi plus important : "moins s'énerver" implique de savoir pourquoi on s'énerve, de prendre conscience de la montée de sa colère, de réussir à quitter la situation conflictuelle raidement avant qu'elle dégénère.

Taux de réussite[modifier | modifier le code]

En 2007, une étude menée par Richard Wiseman de l’Université de Bristol impliquant 3 000 personnes a montré que 88% des résolutions de la nouvelle année échouaient. Concernant le taux de succès, il serait amélioré sensiblement lorsque les résolutions sont rendues publiques et qu'elles obtiennent le soutien des amis. Néanmoins, il est insensé d'essayer d'arrêter de fumer, de perdre du poids, de nettoyer son appartement et d'arrêter de boire du vin au cours du même mois : la volonté est une ressource mentale extrêmement limitée qui se travaille progressivement comme la musculation[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]