Bonifacio Bembo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bembo (famille).
Bonifacio Bembo
Viscontisforzatarot.jpg

Tarot de Visconti-Sforza

Naissance
Décès
Période d’activité
Activités
Peintre, enlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de travail
Mouvement
Fratrie

Bonifacio Bembo né à Brescia (Lombardie) est un peintre italien et un enlumineur du XVe siècle qui a été actif entre 1447 et 1477.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bonifacio Bembo (actif entre 1447 et 1477) est un peintre italien et miniaturiste du début de la Renaissance qui a été actif à Brescia et à Crémone.

Né à Brescia il s'est formé à l'école de style gothique tardif et a été influencé par le style Renaissance.

Après sa rencontre avec Gemiste Pléthon, il a été influencé par idéaux néoplatoniciens de ce dernier.

Ses tableaux comprennent les fresques de l'église de Saint-Augustin à Crémone et les portraits de Francesco I Sforza et de son épouse Bianca Maria Visconti (tous deux datés de 1462), visibles à la Pinacoteca di Brera de Milan.

Il a aussi peint pour le cloître de La Colomba à Crémone.

Bembo est généralement considéré comme l'auteur d'un des fameux jeux de tarot Visconti-Sforza, dont le symbolisme reflète l'intérêt de Bembo pour le néoplatonisme.

Sa mort est datée de 1498[1], mais d'autres sources la situent avant 1482[2].

Il est le frère de Benedetto Bembo et l'oncle de Giovanni Francesco Bembo, tous les deux peintres également.

Œuvres[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stefano Ticozzi, Dizionario degli architetti, scultori, pittori, intagliatori in rame ed in pietra, coniatori di medaglie, musaicisti, niellatori, intarsiatori d’ogni etá e d’ogni nazione (Volume 1), Gaetano Schiepatti; numérisé par Googlebooks le 24 janvier 2007, (lire en ligne), page 140

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ticozzi S.
  2. Getty ULAN